les copains du kibou

de la cuisine, des copains, des bières

02 avril 2007

on sait pas combien y'seront, ni qui s'ra là... bon, on va faire du poisson! (et on râle pas!)

IMG_1971
tu ressembles à rien mon pauvre poisson. je sais, c'est cruel la vie.

Chez le kibou, c'est toujours le même scénario, y'en a un qui demande si on se retrouverait pas dans un bar quelconque pour boire des bières. Et pis, v'là le kibou qui se dit "oui, mais, faudrait peut- être qu'on mange avant, parce que, boire, c'est bien, mais boire des bières sans manger, ça, c'est un truc d'alcoolique". Le kibou, y'en a qui l'appellent "maman" quand ils ont bu.

Alors une fois que j'ai invité tous ces goinfres à manger, le plus dur, c'est de savoir lesquels vont venir (les végétariens, les sans porc?) et combien y aura de copains du kibou à manger ce soir? Moi, je règle le problème avec une réponse bien à moi, que tous les copains connaissent "EH BEN CE SERA DU POISSON! (vous les avez entendus, tous en choeur?) . Du coup, je compte entre 6 et 15 copains, dont au moins un végétarien et un musulman, comme ça, que ceux là viennent ou pas, je stresse pas. Vous savez pas faire du manger extensible? Je vous donne mon secret: le riz et les petits trucs à grignoter en apéro pour les caler. Je parle pas des chips (bien que ce soit tout à fait envisageable, surtout si les 16 qui se pointent apportent des copains en plus, ce qui arrive. Je vous sens nerveux rien qu'à cette idée. On ne panique pas, on m'écoute, je sais gérer ces situations à risque: du riz, ou des pâtes, ça cale tous les copains du monde... Ne me dites pas que vous ne connaissiez pas ce truc? Toutes les mères d'ados savent ça.  Et si malgré tout on venait quand même à manquer, on ajoute des patates dans le ragoût. De toute façon ils viennent pour boire et rigoler. (Eventuellement se friter, ce qui fait partie du jeu. On a bien rigolé hier à parler politique...)

Hier, coup de bol, y'en avait que 7, du coup j'ai des restes. Comment ça y'a des restes? d'habitude y'a pas de restes... bon, je veux pas savoir. Je vais vous faire un petit descriptif de ce qu'on a mangé chez le kibou hier soir.

on va d'abord voir les apéro cale- copains.

J'ai fait un petit tzatziki grec, c'est très facile, je vous explique: on râpe un concombre entier (pas trop petits les trous de la râpe, sinon, ce sera de la compote de concombre. Ce sera peut- être intéressant pour cet été, mais en ce moment je sais pas. Et puis, moi, j'avoue que je fais pas dans la cuisine gastrochimique. ça doit  dater de quand j'étais nulle en physique chimie. De toujours donc. ), on le laisse dans une passoire avec un peu de sel dessus. Ouaip, on le laisse dégorger. Parfaitement. C'est bien, vous avez du vocabulaire. Voilà, pendant ce temps là, on  prend 2 pots de yaourt grec, on écrase une bonne gousse d'ail dedans, on sale, on poivre, on ajoute une goutte de vinaigre et un peu d'huile. Enfin, on presse le concombre râpé à la main pour en sortir au maximum le jus, et on l'ajoute au mélange (le concombre, pas le jus, hein, le jus vous pouvez le garder pour en faire de la gelée avec de l'agar agar ou de la gélatine, ou  le conserver dans un bocal pour tremper des petits cotons le matin, pour passer sur les yeux pour éliminer les poches sous les yeux. Bon, j'ai jamais essayé, mais y'a bien quelqu'un qui va trouver ça intéressant.  Alors après s'être demandé quoi faire de ce jus, et l'avoir balancé dans l'évier, on mélange tout et c'est prêt!

Comme je savais vraiment pas combien ils seraient, j'ai aussi fait des rillettes de sardines. J'ai cherché partout des recettes, je me suis inspirée de plusieurs blogs "torchons et serviettes", "cuisine guylaine", et d'une recette dans le magasine "cuisine actuelle". Voilà comment j'ai fait après une après midi de réflexion intense. Je plaisante, ça m'a pris 2 secondes pour me dire, voilà, j'ai vu comment les autres ont fait, moi, je vais faire à ma façon, sans trop réfléchir (faut pas trop m'en demander non plus) ...

Alors j'ai pris une boîte de sardines à l'huile, 2cuillères à soupe de crème fraîche, une cuillère à café de câpres, du poivre. J'ai mixé, et comme ça faisait pas beaucoup, j'ai ajouté du thon (une petite boîte de 130g). Et l'huile des sardines. Et voilà, ça n'avait plus goût de sardine, mais de thon. Conclusion, mettez plutôt une autre boîte de sardines. (moi j'avais une excuse, j'en avais plus) (voilà ce que ça donne les soirées à l'improviste). Un autre détail achetez plutôt des sardines déjà épluchées, sans arêtes ni peau, c'est très chiant à préparer, on a de l'huile plein les mains, les fringues et les cheveux, et on pue la sardine. Mais c'est pas grave, avec l'ail du tzatziki, bientôt, plus personne ne sentira plus rien. Tout ça, on le sert avec du pain, aux céréales, arabe, des chips, des trucs crus (comme des légumes!). on fait comme on veut!

Passons maintenant aux choses sérieuses, le poisson.

Je vais pas vous raconter d'histoires (c'est pas mon genre, vous vous en êtes bien rendu compte), j'ai mis tout et n'importe quoi dans la sauce. Je peux pas dire que ça me fait pas paniquer des fois de recevoir des copains. Et à moi aussi ça arrive d'avoir peur qu'on manque, et qu'un copain affamé bouffe les coussins ou qu'ils se dévorent entre eux (c'est des sauvages quand même, on voit que vous les connaissez pas). Mais pour simplifier, je vais noter ça dans l'ordre (ça pourrait être drôle mais pas pratique. En même temps, je me demande bien si y'en a vraiment qui prennent des notes en me lisant. J'y crois pas. bref, on va faire comme si:

On met du poisson à décongeler, genre une poche d'1 kg (si on a des filets de colin congelés comme moi, pour toujours en avoir sous la main au cas où 10 copains se pointeraient pour bouffer..., si on veut, on peut aussi faire cette recette avec du poisson frais. Je vais quand même pas vous obliger à acheter du poisson congelé alors que je suis d'accord pour dire que c'est vraiment meilleur quand ça sort de l'eau, avec ses petits yeux globuleux et ses écailles qui glissent, et son mucus gluant. Je ne le précise pas, mais bien sûr, on le vide et on l'écaille. Mais je ne vous ferai pas l'affront de vous le dire, vous savez bien ce qu'il faut faire. Et si vous le savez pas, vous vous en douterez bien, n'est ce pas?) on met de l'huile d'olive à chauffer, on y fait dorer un oignon en peits bouts, puis de l'ail écrasé (une bonne gousse) puis on met une vieille courgette qui passait par là,  un poireau coupé en rondelles, des champignons en lamelles. On laisse suer à couvert. J'en profite pour rectifier une connerie que j'ai écrite: on ne jette pas le jus noir des champignons parce que c'est pas digeste, parce que c'est là qu'est le goût. Incroyable ce qu'on fait comme conneries quand on écoute sa mère. Bref, on laisse mijoter, on sale, on poivre (beaucoup beaucoup, j'adore le poivre), et quand c'est cuit, on met 2 cuillères à soupe de concentré de tomates, qu'on dilue avec du lait de coco (on peut en ouvrir 1 litre, même si on n'utilise pas tout, je vous donnerai une recette pour liquider le reste la semaine prochaine, tiens avec des crevettes et de la pâte de curry vert. Bon, faut que je pense à envoyer un copain faire les courses (oui, je vis avec mes copains, c'est presque mes esclaves).

On verse donc environ 1 demi litre de lait de coco, on laisse blubluter. J'avais un combava qui traînait dans mon frigo, je l'ai coupé et pressé (mais si on fait ça c'est qu'on aime l'acidité du citron, perso je trouve ça moyen), et en fait, je vous conseille de râper sa peau pour faire du zeste. Comme ça me faisait chier, je l'ai jeté dedans, coupé en deux. Mais c'était très con de penser que ça aurait le goût du zeste. Note pour plus tard: la cuisson ne râpe pas. Voilà, du coup, ça donne une pointe d'amertume. Mais ceci dit, tout le monde s'est régalé. Bon, ils ont pas fini le plat, mais ça n'a aucun rapport. Je peux pas les gaver non plus.

Ensuite, on prend de la pâte de curry rouge, et là, faut se méfier, c'est de la dynamite. Alors j'ai mis de cette pâte dans une tasse, l'équivalent de la moitié de ce que je mets de dentifrice sur ma brosse à dents. Un dentifrice qui pique, hein. (je peux pas vous dire mieux, j'ai pas mesuré avec une cuillère, désolée) et j'ai dilué avec du lait de coco, on verse sur la préparation, on goûte, on rectifie l'assaisonnement si besoin. Et on verse encore pas mal de lait de coco pour qu'il y ait plein de sauce et que le poisson cuise dedans.Voilà, ensuite, on pose le poisson sur les légumes et on laisse cuire environ 15 minutes, pendant que du riz basmati cuit. Evidemment, on sert le riz avec le poisson.

Pensez à consoler celui qui a toutes les arêtes, c'est toujours le même. En réalité c'est parce que les autres les avalent sans se plaindre (soit c'est vraiment des goinfres, soit je leur fais peur). Prévenez aussi qu'il y a un combava qui s'amuse dans la sauce (préparez un exposé si vos copains ne connaissent jamais rien à rien, comme les miens)

IMG_1973

Allez, bisous du kibou qui pue le poisson...

Posté par lili violette à 12:26 - poissons fruits de mer et autres curiosités marines - Commentaires [5] - Permalien [#]

Commentaires

    Miam, ca a l'air trop bon!
    Ils en ont de la chance ceux qui débarquent à l'improviste!

    Merci pour ta participation!

    Posté par EmilieRD, 24 juin 2008 à 21:47
  • Pauvre petit combava... Remarque avec la chaleur, dans la casserole, il aurait pu retirer son écorce et la râper !!! Il se serait senti plus à son aise...

    Posté par Lucile Poppins, 02 avril 2007 à 13:20
  • j'aime ta façon de donner les mesures: "la moitié de ce que je mets de dentifrice". ça prouve au moins que le bisou qui pue du kibou ne sera pas toujours puant. à défaut de mesurer au gramme.

    Posté par Grand Chef, 04 avril 2007 à 12:18
  • Santé !!

    Un petit questionnaire si ça te tente, sans obligation d'achat...
    http://ringochurros.canalblog.com/archives/2007/04/05/4537375.html

    Bises
    Ringo

    ps : c'est marrant comme des fois, quand je viens lire ce blog, j'ai l'impression qu'y a quelqun qui vit dans ma maison et qui raconte ma vie à ma place...c'est comme d'avoir un blog sans avoir à s'en occuper ! Cool pour les feignasses comme moi...

    Posté par ringo churros, 05 avril 2007 à 15:12
  • Et ben alors, il est frais ton poisson, quesse tu me chantes ?

    Posté par chechia, 09 avril 2007 à 11:48

Poster un commentaire