les copains du kibou

de la cuisine, des copains, des bières

06 mai 2007

courgettes rondes farcies au poisson et aux crevettes, parfumés à la citronnelle

C'est Sobstyl, du blog "mes tables de fêtes" (mestablesdefetes.canalblog.com) qui a lancé le défi des petits farcis de légumes. Comme je venais de faire des petites courgettes rondes farcies, j'en ai refait pour avoir une photo. Vous me croirez ou pas, mais y'a personne qu'a râlé. Enfin si mais par principe. ça n'a pas duré, de toute façon, comme les râleurs ont TOUJOURS faim, je ne me donne même plus la peine de faire semblant d'étrangler le chat de colère, parce que j'ai compris qu'ils mangeraient tout quand même. J'ai acquis la sérénité. Je suis une adulte.

Voilà donc ce que j'ai produit, de mes petites mains frêles de bucheron (j'aime couper des bûches pour me détendre le week end, mais c'est pas pour ça que je ne suis pas une jeune fille sensible qui aime les petits chatons (frits au beurre et à l'ail). IMG_2124

prêt pour l'opération? infirmière, passez moi la clé de 12

Comme vous le constatez, j'ai pas fait une belle photo comme plein que je connais. C'est pas un acte militant, c'est juste que c'est toujours pareil, je n'arrive jamais à finir de préparer un repas avant que le soleil ne commence à se barrer derrière les immeubles qui nous entourent, soit environ 18 heures (je ne vis pas à la campagne, je n'ai pas de terrasse, ni même de balcon, plaignez moi je suis un pauvre petit kibou malheureux qui rêverait d'aller à la chasse aux papillons et aux vers de terre), donc, on a droit à une lumière des 21 heures. C'est pas grave, j'ai rajouté de la sauce pour détourner l'attention ("ouh là là, qu'est ce qu'il y a dans cette sauce? J'espère que c'est pas de la crème fraîche!". Non, rassurez vous, ma crème est toujours un peu périmée). Et puis il y a plein de garniture en plus dans l'assiette, c'est pas la courgette qui a dégueulé (encore bourrée, toujours pareil, le dimanche matin, y'a pas moyen de trouver une courgette fraîche, on dirait qu'elles passent toutes leur samedi soir en boîte à danser sur du Madonna en buvant de la vodka caramel (c'est quand même des filles!) et à gober de l'ecstazy pour rigoler), non, ce n'est pas ça, c'est juste qu'elles sont petites quand même ces petites courgettes, et qu''on peut pas leur mettre grand chose dans le bide (font trop de régimes ces pétasses).

Alors je vous explique comment j'ai fait, ça fait pas mal de manip, mais sincèrement, c'est pas compliqué (j'ai pas fait science po'  et surtout aucune école hôtellière) (v'z'avez vu la présentation, si c'est pas une preuve ça...), même un esclave de 5 ans peut le faire.

Alors en premier lieu, on allume son four au max, tout en mettant une grande quantité d'eau salée à bouillir.

Pendant que l'eau chauffe, on jette un oignon coupé en petits dés dans de l'huile d'olive chaude (évidemment, j'imagine que l'huile en question, vous l'avez pas versée par terre) (ça chauffera mal sinon). On coupe un chapeau dans chaque courgette, et on creuse l'intérieur (oui, on la vide, pareil que si on enlève les entrailles d'un poisson) (faut que j'arrête, ça va dégouter tout le monde, et je vais finir par ruiner le marché de la courgette ronde que tout le monde verra désormais comme une jeune ado un peu rebelle, qui fait des trucs illicites pour rigoler le samedi soir en draguant des concombres un peu cons (ah, ces ados!), et qui finissent leur vie tragiquement, le dimanche soir, étripées par des maniaques pervers malfaisants et qui traînent dans les rayons de VOTRE SUPERMARCHE habituel... N'imaginons pas de telles choses, c'est trop dégoûtant. Et pis ça reflète vraiment un esprit de cinglé dégénéré, tout ça, mademoiselle Kibou). Quand l'eau bout, on plonge les courgettes vides dedans, quelques minutes, et leurs chapeaux avec. Ce sera cuit quand la chair des chapeaux est tendre quand on la pique avec une fourchette.

Bien. Les boyaux de courgettes, vous pouvez maintenant les couper en dés. Puis vous ajoutez une gousse d'ail écrasée avec l'oignon, vous laissez un peu revenir, et puis avant que cette saleté ne brûle (je sais pas vous, chez moi, il suffit que je me demande où j'ai rangé mon coupe ongle, et hop, ça a cramé. C'est vite contrariant l'ail, ça veut qu'on le regarde sans se laisser distraire. Sale petit narcissique. Donc, quand ça, c'est prêt, on jette les morceaux de courgettes (avec les oignons, pas par la fenêtre, faites preuve de jugeotte, hein, je compte sur vous) On prend une branche (?), gousse (?) de citronnelle, on enlève les feuilles pas belles, on la fend en deux dans la longueur, et on la jette avec le reste. J'ai ajouté une bonne cuillère à café de pâte de curry vert massala, et j'ai mélangé, (à défaut on peut faire un petit mélange coriandre, cumin, piment, quatre épices) (ben oui, j'ai pas l'air pur et les pesticides de la campagne, mais j'ai les épiceries exotiques à portée de main...) On sale, on poivre, et on couvre, que personne s'échappe. Maintenant, on peut préparer le poisson et les crevettes, en coupant un filet de lieu noir (par exemple, un poisson pas cher et bien de chez nous, pas comme ce panga ou ce perche du nil immigrés) en morceaux assez gros, et en décortiquant délicatement les crevettes. Du Brésil.

On coupe le feu, on range le poisson à l'abri des chats et des copains qui veulent manger les crevettes toutes décortiquées, et on sort les courgettes de leur bain bouillant, pour les mettre dans un petit plat à four barbouillé d'huile d'olive. On en verse encore une petite giclée dans les courgettes, qu'on essaye d'étaler comme on peut sans se cramer les doigts, on sale un peu, on enfourne. Pendant ce temps là, on peut aller faire un truc cool, comme regarder les cafards construire une cabane derrière le frigo, semer des radis dans la jardinière, médire des voisins avec ses copains, ou faire des blagues téléphoniques à son patron. Quand les courgettes sont presque cramées, on revient sur terre, et on jette le poisson et les crevettes dans le mélange courgettes oignon après avoir rallumé le feu, bien sûr. On laisse cuire, mais pas trop, sinon ça sera sec, et le poisson sec c'est dégueulasse.

Pour finir, une cuillère à soupe de crème fraîche (j'en ai mis trois, mais je pense que vous vous inquiétez plus de votre choléstérol que moi ou mes copains), on laisse fondre et ça fait de la sauce. Sortez les courgettes du four, et essayez de les farcir comme vous pouvez (faut tasser, le poisson ne voudra pas rester en morceaux et se barrera dans tous les sens, mais c'est la vie) n'oubliez pas une ou deux crevettes et de la sauce. On met le chapeau dessus pour la présentation (c'est un minimum)

Voilà. Les explications ne méritaient sûrement pas tout ce baratin mais je peux pas m'empêcher. C'est une grave maladie et ce sera long à guérir, m'a prévenue le docteur. Surtout que j'ai changé d'identité, il me retrouvera jamais, ce looser.

IMG_2125
Soyez courageuse madame, l'autopsie montre que le tueur a utilisé un piolet.

Vous avez le bonsoir du kibou infernal.

Posté par lili violette à 20:33 - poissons fruits de mer et autres curiosités marines - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

  • une autre question débile...pourquoi "une courgette ronde" ? t'en as djà vue des carrées toi ? mdrrrrrr
    bon ok j'me casse, je repasserai un autre jour
    bizzz

    Posté par Domi, 21 octobre 2007 à 00:02
  • Cette maladie dont tu souffres est de la diarrhée mentale, et comme sont souvent toute les diarrhées, elle s'auto limite, c'est en fait un signe de bonne santé, moi dernièrement je suis plutôt constipée, printemps présidentiel oblige.

    Posté par chatmouillé, 07 mai 2007 à 03:09
  • astuces pour photos

    Alors pour faire des photos en plein jour près de la fenêtre, on peut par exemple profiter des jours chômés: dimanche, jours fériés, arrêts maladie, tout ça.

    On peut mettre son assiette sous une lampe forte (mais là faut être moyen bourré parce que ça pourrait mal finir).

    On peut descendre dans la rue pour avoir le soleil, et remonter après, et manger froid.

    On peut militer pour un parti pris photos bizarres exprès, mais l'assumer avec dédain (c'est ce que je faisais au début, mais je me suis lassé j'avoue).

    On peut utiliser la fonction "zoom" ou la fonction "photos de fleurs", tout en évitant le flash.

    On peut décider que déjà écrire des textes à rallonge d'une drôlerie éprouvante, ça suffit, pas la peine non plus de perdre mille ans à faire des tas de photos et bouffer froid après.

    Puis surtout, surtout: y a des trucs photogéniques, comme les gros gâteaux, et d'autres qui le sont moins, comme le poisson en sauce... eh oui...

    Posté par Grand Chef, 08 mai 2007 à 11:42
  • juste une question-sans doute debile- c'st quoi au juste un kibou ?

    Posté par tao le chat, 08 mai 2007 à 13:34

Poster un commentaire