les copains du kibou

de la cuisine, des copains, des bières

11 juin 2007

Une gestion pourrie? un reste de couscous? faites appel à super boulette!

IMG_2203

ça c'est une grooose boulette que tu viens de faire, Ray, tu vas le regretter, foi de Morue.

Pour une fois, je vais vous raconter ma vie ( en réalité, je devrais dire "un truc vrai", ben oui, ma vie n'est peut-être pas aussi palpitante que je le raconte si ça se trouve. Peut- être que je ne suis pas du tout ce que je dis, soit un kibou et ses copains dans une grande ville où on cherche à muter avec les légumes transgéniques qui nous fileront des antennes (vivement) et qui essaie de faire un max de soirées et de bouffes avec un max de potes, et de boire un max de bière avant que le grand déluge cosmique nous emporte... allez savoir peut- être qu'en fait je fais partie de ces insectes géants hyer intelligents qui vivent sur Terre, dans une dimension parallèle et qui espionnent les humains en attendant de prendre le pouvoir. Et peut- être que c'est pour ça que j'ai créé un blog de cuisine) bref, assez de supputations (ouh ouh, les insectes lisent le dictionnaire!) et place aux infos (ah ah, ne me dites pas que vous ne doutez pas maintenant...) comme je le disais, je vais vous raconter un truc très personnel: mes copains m'ont déçue à la dernière soirée qu'on a faite. C'est dur à croire, pourtant c'est très clair, ils n'ont pas tout mangé comme d'habitude et il y a des restes. J'avais fait un couscous, pour 40 environ, et en fait on n'était que 20. J'aurais dû me douter que le trio "merguez poulet ET mouton" ça aurait fait trop, mais quand j'achète de la viande je deviens dingue (ça doit être l'odeur du sang) et je perds tout sens de la mesure... et forcément, ces espèces de copains (qui boivent trop, entre nous soit dit), ont tellement dansé, bu et mangé de cacahuètes qu'ils n'ont pas fini les gamelles. Quels traitres lâches.

MAIS, comme je suis d'un naturel optimiste, j'ai décidé de pas me laisser abattre, j'ai fait la danse du kibou (patience, bientôt un grand film d'animation pour que vous puissiez la faire vous aussi chez vous), et je me suis dit que je ferais des boulettes.
Grand bien m'en a pris.

Evidemment, il ne s'agit pas de faire un couscous rien que pour faire des boulettes. Quoique... Et puis je vais pas vous donner la recette du couscous que je fais, parce que c'est déjà assez compliqué de pas se mélanger les étapes dans la cuisson de la semoule (imaginez que j'ai presque pas bu pour être sûre de pas rater un tour, d'autant plus qu'il a fallu la cuire en deux fois, alternativement. Bref, je vous épargne les détails mais sachez seulement que j'en ai fait pour une bonne vingtaine de bons mangeurs (mais je vous en dis assez pour me faire mousser, parce que la modestie, c'est vraiment un concept qui m'est étranger (j'ai tous les défauts, même les moins courants) ). Alors disons qu'il restait de la viande, j'ai pris donc le mouton (pour ceux qui voudraient faire un mini couscous, sachez juste que j'avais fait revenir le mouton (du collier par exemple), sans gras, (ça me fait mal de dire ça, mais c'est pas la peine), puis j'ai ajouté oignon, ail, du concentré de tomates, et du raz el hanout, et puis de l'eau pour recouvrir, et enfin, les navets, pommes de terre, pois chiche, carottes et du céléri branche. En fin de cuisson, les courgettes.

Bien, quand ça a cuit longtemps longtemps, la viande est toute fibreuse et on peut trier les os de la viande. On la mixe (pas trop, faudrait pas refaire la viande prédigérée des nuggets qu'on trouve dans nos villes perverties), et puis on y ajoute un oeuf, on mélange bien, on peut poivrer, pimenter (je n'ai pas fait ça parce que je croyais que ce serait assez parfumé, mais je me suis plantée. Oui, moi aussi ça m'arrive) et épicer (au choix, cumin, raz el hanout...) pour que ce soit pas aussi fade que chez moi. Je vous rassure, on a tout mangé quand même. J'avais une idée pas bête (hé hé): j'ai ajouté une petite branche du céléri qui me restait, une petite branche toute tendre, le coeur en quelque sorte (j'aime quand la cuisine et la chirurgie se croisent au carrefour de la poésie)... et j'ai mélangé ces petites feuilles et sa petite branche coupés fin, à la viande. C'était fade quand même, alors même si j'ai saupoudré de paprika alors que ça grillait dans la poêle pleine d'huile et de beurre (je me retrouve enfin, aaah, j'ai l'impression de respirer de nouveau (entre les plaques de cholestérol)), je vous conseille VRAIMENT (allez, obéissez moi pour une fois. Bon, c'est pas grave si personne n'essaie jamais les recettes que je propose, d't'façon, c'est pas le but. Mon objectif c'est ... bon, je sais pas bien en fait, à part anéantir le monde en l'abrutissant, je vois pas bien ...) bref, relevez moi tout ça!

Après on peut faire des boulettes en les roulant dans la chapelure, mais c'est pas mon genre (il faut avoir un style particulier pour faire ça, c'est comme faire des  tartares de légumes et de présenter ça avec un CERCLE. Je vis pas dans le même monde que ceux qui ont des cercles et des dénoyauteurs. Je vous le rappelle, je suis peut- être un insecte. Extraterrestre en plus. Et qui  boit jamais . Naaan, y'a des limites au crédible quand même), bref, j'ai roulé mes boulettes bien tassées dans la farine (en plus, c'est comme "pédaler dans le yaourt", j'adore les expressions culinaires) et comme je vous l'ai dit (mais ça me fait teeellement de bien de parler de matières grasses saturées en tout, alors je vous le redis...) on fait frire ça dans du beurre. Wahooouuu! Voyez les petites particules de légumes qui glissent sur la pellicule de graisse qui enduit la paroi de tous mes intestins. Comme elles ont l'air épanouies, et libres, et enfin décomplexées. J'adore imaginer l'intérieur de mon corps. (je vous parle pas de l'intérieur de mon gros intestin, vous avez remarqué?)

Avec ces boulettes, j'ai fait une purée pommes de terre céleri (il m'en restait un entier. Faut pas dire à ma mère que c'était pas si mauvais, ça fait des années que je boycotte le céleri cuit à la maison) (parfaitement, fille indigne) (et chiante) (et qui pue).

IMG_2202

"tu nous as bien roulé, tu vas... AAAHH pas la fourchette!"

Bon, je vais me faire une tartine de krill, ça va me faire du bien, salut les gars!

Posté par lili violette à 22:15 - pour les carnivores, et les loups garou - Commentaires [5] - Permalien [#]

Commentaires

    Coucou miss kibou ^^ Un petit mot pour te dire que je t'ai fait passer un défit débile ^^ Va voir sur mon blog créatif ^^

    Posté par Canie, 13 juin 2007 à 17:19
  • Dis dont ce serait pas plutôt "pédaler dans la semoule", l'expression?
    Moi je dis ça, je dis rien, c'est surtout pour prouver que je suis, que j'ai tout lu et que j'ai même pas peur de toi!
    Tu dois les faire flipper sur le forum de Marmiton, nan?

    Posté par Grand chef, 13 juin 2007 à 19:43
  • pour l'expression, je fais coniance à geluck qui dessine très bien aussi "pédaler dans le yaourt". Je me demande même s'il y a pas aussi"pédaler dans la choucroute", mais là, c'est peut- être mon imagination qui me joue des tours (saleté), pis sur marmiton je reste sage, et j'ai un vrai nom, histoire qu'on me repère pas. Pas comme d'autres ... "jeunes mamans"... hmmm? (t'es grillé!)

    Posté par lili violette, 14 juin 2007 à 11:52
  • Ah super c'est quoi ton nom de Marmiton, qu'on s'amuse?

    Si tu me le dis pas, je prends un autre pseudo (lili violette à tout hasard) et je fais le troll pendant tout le week end.

    Posté par Grand Chef, 14 juin 2007 à 15:53
  • même pas peur! vas y qu'on rigole, ça va s'agiter dans le poulailler!

    Posté par lili violette, 14 juin 2007 à 17:06

Poster un commentaire