les copains du kibou

de la cuisine, des copains, des bières

14 novembre 2007

'l'était un kibou qui se décoquillait. Quoi? j'ai rien compris.

IMG_2944

Présentation minable, avec beaucoup d''ail. Tout pour plaire aux kiboux.

    Aujourd'hui, le kibou fait plaisir à Grand Chef, qui se plaint tout le temps quand je fais des plats trop sophistiqués. Rien que pour le faire enrager, parce que je suis cruelle et malfaisante (mais aussi très très cultivée et intelligente), j'ai donc cuisiné des coquilles Saint Jacques. Oui. Et pour faire peur à Mamina, je les ai cuisinées à la sauvage, surtout pas au jus d'orange, ou avec de la citronnelle, non, rien que du traditionnel pas original (j'ai failli dire du gros et gras, mais je me retiens, des fois j'ai peur d'être démasquée par les sites de régimes qui me financent). Et pour que Patrick s'étrangle (pitié, que quelqu'un m'envoie une photo de lui aux urgences, j'ai une soirée "montrez vos plus grandes réusites" samedi soir), je vais vous avouez que j'avais un doute sur leur état de fraîcheur. En général, pour en avoir le coeur net sur ce genre de question, je cuisine, on mange, et si on est pas malade, c'est que c'était frais. Jusque là, j'ai jamais eu de ratés, comme quoi, les dates de péremption, c'est n'importe quoi. Ou bien ce sont les copains qui ont raison quand ils disent que la bière est le meilleur antibiotique naturel du monde, et qu'à part de vagues nausées, ou les migraines, y'a pas d'effets secondaires.

    Allez, fini de dire n'importe quoi, je vous explique ce que j'ai fait de ces bestioles. Attention, je les ai achetées entières (et presque vivantes), que ceux qui n'aiment pas les mots "tripes", "éventrer" et "faire cuire les yeux" regardent ailleurs. En revanche, pour ceux qui vont à la chasse au sanglier, c'est le moment de se concentrer.

    D'abord, on ouvre la coquille, en passant un couteau entre les deux yeux. Non, entre les deux coquilles, pardon. (Patrick attention, ça va piquer). Moi, elles étaient pas très fraiches, ou complètement givrées, elles n'ont fait preuve d'aucune résistance. Normalement, c'est pas le cas, faut même se méfier, selon ma mère  on peut se faire pincer les doigts. (Ma mère, en faisant des scrabbles, boit de la gnole que mon père distille clandestinement je précise pour ceux qui en dooutaient encore. Avec ma soeur, on l'a appelée "Décap'four, à fond la forme". La gnôle, pas ma mère, euh ah) (et elle a un vocabulaire de malade, évidemment, vous imaginez bien. La gnôle, ouaip, y'en a qui suivent).

    Ensuite, on écarte les deux coquilles, on retire les boyaux blancs, qu'on va cuisiner. EEh, les gars, c'est pas une blague! gardez les vraiment, on appelle ça "les bardes". Par contre, balancez le petit organe noir (qui ne porte pas de nom. C'est très sérieux, c'est comme l'espèce de brosse ronde collante pour retirer les poils de chats, ça NE PORTE PAS DE NOM non plus), j'ai goûté pour vous, c'est pas bon, même en verrine avec des miettes de macaron et des physalis.

    On garde bien précieusement la chair blanche et et le corail, c'est ça qu'on va manger. On lave tout ça à grande eau, sinon on mange du sable, et ça, c'est comme s'enfoncer des perles dans le nez, y'a que les gosses pour le faire (pauvres instits)

    On lave aussi les bardes, et on va les faire bouillir un certain temps dans de la flotte. Je peux pas dire combien de temps exactement, j'ai jamais réussi à trouver cette info nulle part malgré mes recherches acharnées (deux HEURES devant la télé, j'ai vu que les pubs et le point route, rien sur la cuisson des bardes. J'aurais dû lire quelques Astérix, j'aurais moins perdu mon temps) (et je saurais cuire des bardes. Mouhah ah). Donc j'ai fait au pif, le temps de cuire une fondue de poireaux dans du beurre (non non rien n'a changé tout tout a continué) et des tagliatelles dans de l'eau bouillante salée. Quand les bardes ont bien cuit dans leur eau, qui va être du concentré de jus de coquille saint jacques, autant dire un délice, on fait réduire ce jus, et quand il est vraiment concentré (et qu'il est sur le point de comprendre la quadrature du siècle et plein d'autres énigmes mathématiques, et aussi trouver la pierre philosophale et faire dans son froc), hop, de la crème fraîche (ah aaaah, les diaboliques ne crèvent jamais dans les films, faudra vous y faire). On mélange cette sauce avec les poireaux, on verse sur les pâtes.

    Pendant ce temps là (oui, débrouillez vous pour l'organisation, je peux pas vous aider à manger tout chaud en même temps, c'est pas possible, chez moi, on mange d'abord le fromage (parce qu'on en a marre d'attendre que ce soit cuit). Ensuite vient le plat de résistance, puis le dessert à 16 heures le lendemain. Cherchez pas à m'aider, ma vie est assez compliquée comme ça, entre les émeutes à la déchetterie, les cours du soir de hachures aux beaux arts, et les catastrophes de dernière minute - rupture de stock de compas au supermarché-...), j'ai fait sauter les noix de saint jacques dans de l'ail cramé dans le beurre cramé avec du persil cramé. Avec des petits morceaux de pain pour en avoir encore plus longtemps dans la bouche.

    Mmh, si avec ça j'arrive pas à me faire radier de la sécu....

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui.

Ah ben non, allez, cadeau

bises à tous! Aimez vous les ails les autres...


   

 


Le Cafe
envoyé par nicop


Posté par lili violette à 09:00 - poissons fruits de mer et autres curiosités marines - Commentaires [15] - Permalien [#]

Commentaires

    Bon le kibou, heureusement que tu es là pour nous faire une analyse détaillée comme cela...

    Par contre, sans ail pour moi, pouah!

    Merci pour les barbes, elles te sont plus que probablement infiniment reconnaissantes (déjà qu'elles passent pas à la télé!)

    Belle journée à toi!

    Posté par Alienor, 14 novembre 2007 à 10:38
  • Miam... et morte de rire encore une fois !
    Heureusement que tes copains et toi existez, ça fait du bien !

    Posté par LN, 14 novembre 2007 à 11:22
  • T'as mis des croutons avec?! Non mais quel génie!

    Posté par Grand Chef, 14 novembre 2007 à 12:37
  • hé hé, en fait, si ça se trouve, LN, j'existe pas vraiment... J'avais développé ça je sais plus quand mais en vrai je suis peut- être un de ces robots qui envoie des spams sur les boites mails, et je blogue quand mon patron (Grand Chef) a le dos tourné... (la preuve il m'appelle "génie" pour des bouts de pain!)
    Alienor, je suis d'accord, les bardes ont d'ailleurs fondé un club de promotion, je vais aux réunions (mais je fraude pour la cotisation)

    Posté par lili violette, 14 novembre 2007 à 15:53
  • Je connaissais pas encore la quadrature du siècle (cercle à la rigueur mais ça fait longtemps!) nouvelle énigme mathématique ?! MDR
    En attendant, j'espère que ton teint n'a pas viré au vert, ça peut être un autre bon indicateur de fraîcheur des bestioles après ingestion !
    Bizz

    Posté par Béné, 14 novembre 2007 à 17:03
  • Si t'es un spam, il faut supprimer tous les anti spam de l'univers "ordinato-blogo je ne sais pas quoi"... parce que vraiment on ne doit pas te rater. Les barbes, je les utilise aussi pour faire de la quintessence de sauce (c'est pas bien dit? Oui, oui, j'ai parlé de quintessence!" et même qu'avec du jus d'orange ça marche pas mal aussi. Bon, j'avoue que j'ai un gros, très gros défaut... j'aime pas la bière! Comme antibio, je prends du vin, et même du blanc qui me donne pas mal à la tête.
    Et je me shoote au Saint Jacques, mais, ça, tu le savais déjà!
    Le coup de tes verrines je retiens...

    Posté par mamina, 14 novembre 2007 à 20:28
  • eh ben, je l'ai pas dit, mais en fait, avec des coquilles, ce serait aussi plutôt du vin blanc pour moi aussi. Allez, y'en a même qui se foutent de moi quand je vais au resto, parce que je prends un kir cassis à l'apéro. Si ça c'est pas un truc qui casse mon image... quant aux sp@ms faut quand même se méfier, y'en a qui se sont pas méfiés mais qui ont vu leur compte bancaire se vider tranquilos... (ils m'ont traité de cheval de troie je crois), alors MEFIANCE mamina!

    Posté par lili violette, 14 novembre 2007 à 22:45
  • ben dis donc, tout ça pour ça comme dirait l'autre lolll je pensais que le kibou était au courant que des coquilles st Jacques nettoyées existaient en surgelé et du fond de poisson en bocal...pauvre kibou j'imagine même pas le nombre de bière qu'il aurait pu boire au lieu de passer son temps à préparer tout ça (par contre j'aimerais avoir la recette du machin noir avec miettes de macaron et physalis car je cherche une recette sympa pour boire avec mon kir
    bizzzzz

    Posté par Domi, 15 novembre 2007 à 07:54
  • oulalala ! zette en pleine forme ma chère Lili ! à ce train la vous finirez pas l'année, j'adere total à l'association de tout ce qui est cramé...fondons un cloub !!

    Posté par loulou, 16 novembre 2007 à 19:14
  • Me plait bcp, ta recette, bien qu'elle ne soit pas à base de sanglier. Je m'y ferai! Par contre, moi qui adore les "vrais" bouillons, pas moyen de trouver des csj en coquilles par chez moi. Mais j'ai du bouillon de crevette en poudre, c'est meilleur que le bouillon de poisson en poudre. Enfin c'est mon avis, je ne veux vexer personne.
    Et pour terminer sur une réponse à une question que, j'en suis sûre, tout le monde se pose à mon sujet, je vais livrer ici un peu de ma personne privée... Mon antibio luxe c'est le vendange d'octobre qu'un ami nous rapporte chaque année, et le vendange tardive que mon Nomamoi va chercher chaque noël à grands frais (et non pas à Grand-Frais! lol!) même que c'est pour ça qu'on n'en prend qu'1/2 bouteille... Et en attendant, ben, porto, muscat, tous les apéros bien sucrés l'hiver, et... l'été... La margarita maison faite au blender avec plein de glace par mon Nomamoi... Rhââââ, il n'est que 10h et il fait -6 mais je me ferais bien une petite margarita, moâ...
    Cath

    Posté par lacath, 18 novembre 2007 à 10:02
  • loulou, oui, j'essaye une nouvelle molécule que mes psychiatres m'ont donné, je l'adore, elle ne marche pas du tout. (mais j'en ai piqué un stock en partant de la consultation, et même s'ils arrivent à me mettre la main dessus, j'en ai plein, planqué chez des potes pas fréquentables. Faut juste espérer qu'ils les revendent pas!)

    Posté par lili violette, 18 novembre 2007 à 13:53
  • Comment ca, Patrick n'a pas reagi? Fais attention a toi quand meme, les coquilles douteuses c'est plus dangereux que les endives.
    Sinon j'admire la maitrise avec laquelle tu cuis tout a la fois, ce blog devient chic.

    Posté par gracianne, 19 novembre 2007 à 13:22
  • "Kir cassis", c'est un pléonasme, comme "bonne petite bibine" par exemple ou "vin fort du Liban", dommage que je ne puisse mettre une photo dans les coms, j'ai vraiment une tronche à entrer aux urgences ce matin, surtout à l'intérieur, à cause du Liban justement...
    Très bien tes CSJ, nous autres celtes, on raffole des bardes. Je te passe un truc (contre la promesse que tu continues à me faire marrer comme çà) : avant d'y ajouter la flotte de ton fumet, tu les fais un peu colorer à sec au fond de la casserole. Parfum énorme!
    Elles n'étaient pas forcément pas fraîches tes pecten maximi, surtout si tu les as achetées au marché par les froids qui courrent, çà les flingue tout de suite et elles baillent encore plus fort que moi...

    Posté par Patrick CdM, 24 novembre 2007 à 11:23
  • patrick, je ferai encore plein d'efforts pour pas m'arranger et rester toujours aussi cinglés (faudrait pas que mon avocat lise ça). Sinon, merci du tuyau, pour les bardes, et de me rassurer (mais en même temps, comme on était pas mort, j'avais pu élaborer la théorie du froid...)
    quant au chic, on fait ce qu'on peut, et c'est toujours mieux que tout soit prêt en même temps, sinon, il y a des odeurs qui rendent tout le monde fou il faut qu'il y en ait à bouffer avec ça!

    Posté par lili violette, 29 novembre 2007 à 20:41
  • miam!

    je vais toute suite mettre ton lien sur mon blog...très contente de t'avoir "découverte"..!

    Posté par lory, 03 décembre 2007 à 12:56

Poster un commentaire