les copains du kibou

de la cuisine, des copains, des bières

19 août 2008

C'est gros, un pot de beurre de cacahuète, quand même

    Pour continuer avec ma thématique de l'été, pas de brochettes de melon, pas de petite salade rafraîchissante, pas de papillotes de poisson et courgettes au barbecue, non non. Chez le kibou, on a ouvert un pot de beurre de cacahuète, alors on va maintenant le manger EN ENTIER.

    Ce soir- là (ouh ouh, ça commence comme un conte de fées qui se terminerait très mal. Pour que vous soyez pas distrait et que vous continuiez à me lire, je vais tout de suite raconter la fin, de toute façon, c'est ça qui est intéressant, pas les intrigues dans les couloirs du chateau ou les recettes des potions maléfiques: alors, la sorcière va tomber dans le four à pain, le loup sera mangé bouilli avec des petits légumes dans la marmite, le petit chaperon rouge mangera un morceau de viande de grand mère que le loup a pris soin de garder pour la petite idiote, et la belle mère mangera le coeur de Blanche Neige avec une sauce aux champignons. Heureusement que c'est un blog de cuisine que j'ai, sinon, je serais hors- sujet).

    Voilà, maintenant, revenons à ce beurre de cacahuète, je lui ai promis qu'il serait la star. On avait trop bu, on a joué au poker, ce blaireau qui n'a pourtant même pas de bras a gagné. (Rââh, si je ne gagne même pas contre les pots de beurre de cacahuète, je sais pas ce que je vais bien pouvoir devenir. Je vais devoir reprendre mes études et retourner en CE2 à la rentrée). Bref, en fait, c'était un soir comme tous les autres où j'ai demandé aux copains ce qu'ils voulaient manger et où j'ai cuisiné ce que j'ai voulu. J'adore les énerver, après, on va en ville et ils se vengent en volant les ampoules des réverbères. ça rend les mecs de qui bossent à la ville fous quand ils reçoivent des sacs empruntés à la poste, remplis d'ampoules.

    Bref, j'ai donc fait cuire des escalopes de dinde en petites bouchées, dans une sauce au beurre de cacahuète. Au départ, je me suis inspirée de ça, mais quand je l'ai gouté, c'était un peu fade, alors j'ai rajouté du gingembre et de la crème fraîche (pas parce que c'était fade cette fois, mais parce que j'ai des copains qui trouvent des fois que le beurre de cacahuète, c'est écoeurant, (allez comprendre ces gars qui ont pourtant l'habitude de chasser contre rémunération toutes sortes de trucs dégoutants dans les lycées en été...), donc, j'ai ajouté de la crème fraîche, comme je l'avais déjà expliqué, ça allège. Ouiap, je sais.

    Je vais quand même vous décrire les étapes pour réussir ça, parce que ça vaut le détour quand même:

    D'abord, on prend 4 blancs de volaille (dinde ou poulet), on les coupe en petits morceaux, on les saupoudre de massalé, de piment si on veut, ou bien de gingembre (c'est ce que j'ai fait, c'était cool, à vous de voir ce que vous préférez). On sale, on poivre

    On fait revenir deux oignons en morceaux et la viande dans du beurre.

     On délaye dans un bol 2 cuillères à soupe de beurre de cacahuète avec deux verres de bouillon de volaille versés peu à peu (moi je trouve que le beurre de cacahuète, c'est dur à mélanger, si on pose la pâte comme ça, faut pas rêver, ça va pas fondre et se dissoudre comme ça dans le bouillon, enfin chez moi, ça n'a jamais été (on peut aussi délayer avec de la flotte du robinet, et on ajoutera un cube de bouillon de poule dans la sauce après, ça marche aussi).  (Oui, je fais rien comme c'est indiqué, c'est peut être un tort, mais je m'en fous, là, voilà). On laisse cuire 10 minutes environ, on ajoute donc de la crème fraîche en fin de cuisson.

    Et moi, j'ai servi ça avec du riz nature, et des bananes coupées en rondelles revenues dans du beurre et du miel (comptez une cuillère à soupe de miel par banane). Selon moi, c'était une bonne idée. Mais de toute façon, toutes mes idées me paraissent très bonnes. (Sauf la fois où j'ai pensé que je sortirais indemne du film "King Kong". C'était une erreur, je m'en aperçois bien maintenant. Je peux plus jamais sortir de chez moi sans hurler comme un gorille et secouer les gosses qui passent en poussant des cris de singe).(Mais bon, à chacun sa croix, hein).   

    Et maintenant, une petite surprise d'été: Y'en a qui avaient vachement l'air surpris que le kibou se mette en maillot de bain (parce même si le kibou mange plein de beurre, de crème fraîche et des rillettes, il A PAS PEUR DE SA FOUTRE A POIL A LA PLAGE) (ben non) (peur de rien je vous ai dit) alors pour faire plaisir à tous ces petits suspicieux, une photo du kibou à poil! (Evidemment, seuls ceux qui se sont abonnés à la newsletter la plus spirituelle du monde peuvent comprendre ce dernier paragraphe. Oui, c'est trop tard pour en avoir une copie, et non, je la donnerai à personne qu'à mes 586 petits lecteurs préférés. Ah, c'est comme ça, le kibou fait du favoritisme, en plus de photos crades, pleurez, lecteurs anonymes et baveux (ouaip, en plus, je vous insulte, ah ah)


img002

hé, ça vous la coupe, hein!

Allez, pis je vous embrasse, si vous avez des boutons, vous saurez d'où ça vient, et vous pourrez même m'accuser, ça me fera de la pub, j'adore qu'on parle de moi...

Posté par lili violette à 09:02 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Ca c'est de la thematique porteuse en plein ete. Mais j'aime bien aussi - et tant pis pour le maillot de bain.

    Posté par Gracianne, 19 août 2008 à 12:42
  • ah bah si toi t'avais pas aimé cette thématique, je sais pas à quel autre fracassé ça aurait pu plaire... ah ben si, j'en vois bien hein maintenant, dit comme ça...

    Posté par lili violette, 21 août 2008 à 16:46

Poster un commentaire