les copains du kibou

de la cuisine, des copains, des bières

16 mars 2010

une soupe à la citronnelle avec BEAUCOUP de boulettes

     les gars, vous êtes des petits gâtés.

     figurez vous que je n'hésite pas à forcer les copains à manger tout le temps un plat quand j'estime que ça vaut le coup d'œil. Bien sûr, je leur demande pas leur avis, je pouffe comme... une pouf, oui, (elle est pas mal celle là, tiens) quand ils me répètent pour la nième fois qu'ils aiment pas la citronnelle, et ça me fait des chatouilles entre les plaques de cholestérol quand je leur réponds encore une fois que je m'en fous. Le must (hé hé je parle comme un magasine féminin, faites gaffe, la semaine prochaine je vous ponds un régime, "bla bla bla, c'est bientôt l'été, bla bla salade fraicheur, gnin gnin ne mangez plus que des radis, faites des potages avec leurs fanes, hips ne buvez plus que du jus de papaye, une deux une deux faites du sport et devenez dingues en quinze jours. Une fille qui perd du poids est une fille qui se plaît, n'est ce pas?" allez, on les emmerde ces nunuches qui ne savent pas se renouveler, et on se boit une bière en mangeant des cacahuètes. Bon, j'en étais où avec tout ça, râh, elles me font perdre mon temps, c'est tout).

     donc, le must, c'est encore d'ajouter du lait de coco dans la soupe quand les copains pignent "mais j'aime pas la noix de coco". Ne leur expliquez pas que c'est pas comme dans les gâteaux à la noix de coco, vous leur avez déjà dit 100 fois, mais bon, ils boivent tellement de bière, ayez pitié, donc, ne leur dites rien du tout, racontez que c'est de la crème fraîche. De toute façon, ils deviennent très sages quand ils voient toutes les boulettes que ça fait. Mon Dieu, ça va être un billet bien clair et concis ça encore. Tiens en parlant de calmer les gens en leur montrant des paysages relaxants, je vous mets la photo, comme ça, ça sera fait.

IMG_4674
moins de bouillon, plus de boulettes, c'est l'assurance de notre garantie.

ah, c'est bon d'écrire n'importe quoi, même moi j'ai du mal à me suivre.

     Ok, comme je vous l'ai dit (mais était- ce aussi clair pour vous que pour moi?) la recette a donc été maintes fois testée, mais vous me connaissez, j'ai toujours pas les proportions, alors faudra encore y aller au feeling. De toute façon, je connais personne qui suive mes recettes, alors après tout je m'en fous, je peux quand même pas avoir un procès. Sinon je dirais que c'est de la faute de ma mère. Et je ferais venir ma sœur à la barre, les jurés comprendront.

     Allez, on prend de la chair à saucisse (on peut prendre de la dégueulasse de supermarché, de toute façon on la customise, sinon, je suis bien d'accord avec vous, c'est pas bon, y'a plein de pesticides et de mercure dedans, mais là, on sentira pas le goût des sulfates, vive les poivre et le persil) on y ajoute 2 ciboules hachées à la main assez menu, ou un oignon coupé très fin, 1 échalote, 1 gousse d'ail pressée, du persil, du thym. On malaxe à la main (on prend exemple sur les films d'horreur, quand le gars mélange les boyaux à pleines mains, et que ça sert à rien, on est d'accord. Au moins, ces films nous apprennent leur technique pour malaxer la viande, c'est toujours ça de pris. Et on peut dire à tout le monde "mais non c'est pas qu'un film débile, regarde, je prends un cours de cuisine, sois content, je t'économise un tas de fric!")

     On roule des boulettes plus ou moins grosses (si vous voulez bouffer vite, faites de petites boulettes qui cuiront plus vite, sinon, c'est vrai que les copains aiment mieux quand les boulettes sont nombreuses ET grosses. Mais ils ont faim tout de suite aussi, alors, bon. C'est pour ça qu'on a inventé internet et les films débiles sur youtube), on les cuit à la poêle, pour qu'elles soient bien dorées.

     Pendant ce temps- là, on a fait un bouillon avec un litre d'eau bouillante (j'en fais pas beaucoup, puisque les copains, dans la soupe, c'est les boulettes qu'ils mangent, le bouillon, c'est pour les filles qu'ils disent). Quand l'eau bout, on ajoute des trucs, sinon, c'est juste de la flotte, et ça, y'a qu'à hollywood qu'on boit ça. Ici l'eau est tellement calcaire que je bois du thé croustillant (comprenez que je préfère la bière).

     Alors on ajoute 2 cubes de bouillon, bun rieu par exemple (ou n'importe quel cube dont vous ne saurez pas prononcer le nom), 1 bâton de citronnelle coupé en deux, 4 /5 ciboules, du poivre. J'ai essayé avec le poivre du Sichuan, ça vaut pas franchement le coup, la citronnelle ça écrase tous les parfums, j'adore. Ajoutez du lait de coco, genre 15 ml.

     On laisse bien bouillonner quelques minutes (peut être 10?), que ça soit bien infusé, et ensuite on jette les boulettes grillées dedans, et si elles étaient pas cuites à cœur, on les laisse bien longtemps, c'est du porc quand même, pis c'est de la mauvaise qualité de supermarché, pis en plus un copain idiot l'avait rangée dans un tiroir, alors bon. Donc on cuit longtemps, ça tue les germes. (Je sais bien que ça sert à rien si les rats l'ont léchée, mais les copains le croient maintenant, alors venez pas fourrer votre nez dans mes petites manipulations quotidiennes)

     On peut aussi ajouter des oignons revenus dans le beurre dans le bouillon, et des champignons aussi, ça va bien ensemble.

     Voilà, je vous laisse, j'ai des films du vidéoclub à rendre. (vous voulez des bises? bon, aaaallez, soyez pas si sensibles, un jour vous connaîtrez ma véritable identité, vous regretterez)

Posté par lili violette à 11:48 - Commentaires [10] - Permalien [#]

Commentaires

    des boulettes au mercure qui nagent dans du lait de coco...tu m'étonneras toujours lolll
    roulées sous les aisselles bien entendu (d'où le fait qu'on ne sent plus les pesticides) ??
    allez j'te fais plein de bizzz aussi en attendant la prochaine

    Posté par domi, 16 mars 2010 à 16:37
  • Waow, le thé croustillant, ça laisse rêveur. Sinon, je te fais confiance quand tu dis qu'on ne sent plus le goût de la chaire à saucisse pas bonne, je prendrai donc un des porcs aux nitrates (spécialité bretonne de renom) que j'élève dans mon jardin...

    Posté par Stéphanoe, 16 mars 2010 à 18:46
  • Noooon ! ça alors ! Moi je connais quelqu'un qui a rangé de la pâte à tarte dans un tiroir en croyant que c'était un rouleau de papier alu. Penses tu que l'on peut aussi la réutiliser au même titre que le porc rangé dans un tiroir ? mdr

    Posté par Ptite Marouine, 16 mars 2010 à 19:48
  • laisse ta soeur tranquille! la pauvre!

    Posté par Grand Chef, 16 mars 2010 à 20:34
  • ben oui, mais j'ai beau chercher, je ne trouve pas de bière dans cette recette!....

    Posté par Babeth59, 17 mars 2010 à 20:08
  • Tant que la biere n'est pas croustillante, elle, tout va bien.

    Posté par gracianne, 18 mars 2010 à 13:55
  • Tes copains, on dirait ma fille avec la citronnelles et la coco, mais les boulettes en plus, les boules pour eux.

    Posté par Patrick CdM, 19 mars 2010 à 16:47
  • T'as essayé le sachet de thé infusé dans la bière chaude ? Même sa Royale Majesty quouine Elizabeth two a pas ça chez elle .....

    Je tiens tout de même à préciser à Domi que les boulettes roulées sous les aisselles peuvent très bien sentir le pesticide si tu le fais immédiatement après un un traitement anti-puce (poux ou morpions ou les trois).

    Posté par bloga2, 19 mars 2010 à 21:31
  • Je viens de lire tes deux derniers articles et je ne compte plus le nombre de fois où je me suis pissé dessu ... heu ... NON !! C'est pas vrai !! C'est pas moa !! C'est le même chien qui a bu de café et qui a pissé sur le clavier ...

    Ahem ... bref ... Tout ça pour te dire un grand bravo pour ton blog subtilement débile et délicieusement dégueu. Ou l'inverse ...

    Posté par Calou, 20 mars 2010 à 18:23
  • en voilà un blog et des recettes qui ne se la péte pas je reviendrais pas là

    Posté par TAKA, 08 juin 2010 à 12:45

Poster un commentaire