les copains du kibou

de la cuisine, des copains, des bières

25 août 2014

des livres à dévorer (jetez moi des pierres pour ce titre facile)

     Les gars, je sais pas si vous avez des auteurs de bouquins de cuisine préférés, mais moi oui (ah ah ah, comme si je savais pas que vous aussi vous achetez autant de bouquins de cuisine que j'entends chaque jour la phrase "pourquoi t'as acheté de la viande si on doit bouffer ce poisson?"). 

     J'ai de la chance, j'ai un copain qui me fournit tout un tas de bouquins. Faut dire qu'il a un intérêt à tout ça, quand le pauvre lapin en a marre de ne bouffer que des trucs à base de pâtes et de viande, il vient à la maison. Je lui fait frire des légumes, c'est pas moins gras, mais y'a des vitamines.

     Enfin j'en sais rien, que se passe t il d'un point de vue chimique lorsqu'on fait frire des vitamines? Oooh, j'ai une idée d'atelier pour occuper les copains désoeuvrés qui trainent dans le salon en bavant ("y'a plus de cacahuètes, y'a plus de cacahuètes" au lieu d'aller en acheter). On a aussi un copain qui adore gouter les médicaments qu'on prend ("c'est quoi? des antibiotiques? du sirop pour la toux? du magnésium? moi aussi je me sens fatigué, pis j'ai les yeux qui piquent, tu vois, je dois en prendre aussi". Bref, on va lui piquer quelques comprimés de ses vitamines chéries ('l'a qu'à manger des oranges) et on va les frire. ça nous dira pas vraiment si les aubergines frites contiennent encore des vitamines, mais ça les occupera. 

Bref, j'ai bien épluché ce bouquin:

200 Recettes De Cuisine Pour Les Femmes Qui Travaillent de pierre fournier

on y trouve des conseils incomparables: "ce qu'il faut savoir des vins (p:27, "on ne peut éviter de parler des vins, bien que la femme qui travaille ne puisse se soucier outre mesure de cet indispensable d'un bon plat. Si vous n'en buvez pas vous même, les hommes de votre famille en font surement grand cas. Une journée sans vin est une journée sans soleil...."

L'article sur le potage est pas mal aussi: "la soupe est une habitude bien française, qui n'est pas près de se perdre. La première de toutes, faite de poireaux et de pommes de terre réconforte l'affamé et lui permet aussitôt de boire un bon coup de vin".

Y'a aussi tout un chapitre très instructif sur les oeufs, surtout pour connaitre leur fraicheur (préparez une solution d'eau salée à 10%, si l'oeuf va au fond il est frais... etc sinon on peut encore le mirer, mais je cite "il faut un mire-oeufs". Ben oui.) (bon, à la décharge de l'auteur, je peux quand même dire qu'à l'époque, surement que les poules ne vivaient pas autant de trucs anxiogènes que maintenant et que les oeufs n'avaient surement pas une date tamponnée dessus dès qu'ils en sortaient).

bref ce livre est génial pour permettre à ces bonnes femmes qui travaillent de nourrir leur entourage de tas de trucs sains et variés, pour que tous ces gros bons à rien ne déperissent pas (ça évidemment, c'est pas les auteurs qui le disent, vous l'auriez deviné s'pas?) 

 

Bon, mon pote m'a aussi orientée vers cet ouvrage instructif (quand je vous dis qu'ils boufferaient que de la viande si je les laissais prendre quelques décisions sans mon avis)

 

 La vache cette image est super grande. Qu'est ce que je dois faire? Ben un truc sain et malin j'imagine. Je vais cuire une douzaine de cotelettes.

Je comptais pas vous faire des blagues avec ce bouquin et puis finalement je suis retombée sur l'introduction. J'ai failli mourir de rire alors je vous en recopie un bout "on ne sait pas au juste si les premiers hommes commencèrent par se nourrir de fruits, de racines ou de la chair des animaux. PEU IMPORTE. Nos lointains ancètres furent avant tout des CHASSEURS et aussi loin que l'on remonte dans l'histoire de la gastronomie de tous les peuples, la chair des animaux mammifères, oiseaux ou poissons, constitue la base NOBLE de l'alimentation humaine". Vous savez quoi? je vais l'imprimer aux copains, ils vont l'apprendre par coeur et la réciter aux gars qui viennent leur demander pourquoi ils ont dévissé toutes les ampoules de l'éclairage public. Cet extrait avait vraiment toute sa place sur ce blog!

Bon, ma dernière trouvaille en matière de bouquins c'est celui là 

 

     J'imagine qu'ici tout le monde connait, a déjà commenté les recettes (qu'est ce qu'elle met comme jambon italien dans toutes les recettes- meme un gratin de poisson aux poireaux!-) les blogueuses doivent l'adorer non? (dites moi, je n'ai plus le droit de lire les blogs de cuisine ou de taxidermiej'ai une interdiction judiciaire parce que j'ai fait trop de plagiat, j'ai lancé des malédictions sur les cake pops et parce que je n'aime pas les blettes-si des gens aiment manger de la terre libres à eux, mais comptez pas sur moi pour payer ça au prix des blettes-)

     Bon, là encore, y'a deux- trois trucs rigolos, surtout dans le chapitre des trucs et astuces (hé, dans le top 3 des indispensables de sa cuisine, y'a le DENOYAUTEUR!), comme par exemple de parfumer les gateaux avec un alcool, ou si on n'aime pas ça, avec du lait (cette remarque m'a rendue perplexe, pourquoi pas ne rien mettre tout simplement?- m'enfin la patisserie n'est vraiment pas mon fort, alors elle a peut etre raison. Et peut etre suis je un lapin).

     Un autre truc marrant, c'est que l'une des premières recettes de petit déjeuner c'est les haricots en sauce. Ces anglais sont fous (mais sa recette de haricots est bien cool) (allez, je vous la fais vite fait: des oignons de l'ail dans l'huile, ajouter de la pancetta grillée, puis du thym, 800g de tomates concassées, du piment rouge, 1 cuillère à soupe de sauce brune, 1 cuillère à soupe de worcestershire sauce et 2 cuillères à soupe de moutarde. Laisser mijoter 20 min et ajouter 800g de haricots blancs en boite). Tiens tant que je vous ai sous la main, c'est quoi cette sauce brune d'après vous?

     Je ne connais pas vos manies (dieu m'en garde!) mais sachez que souvent, avec un nouveau bouquin, je le lis plusieurs fois, puis je note les titres et les pages des recettes qui m'intéressent sur une feuille qui reste dedans et que je consulte, des fois, ou pas... bref, cherchez pas, c'est un truc de kibou. Je disais donc que j'ai beau me moquer de katie quinn, j'ai quand meme prévu de faire 26 recettes sur tout le bouquin, c'est bien plus que n'importe quel autre de mes bouquins je crois. Et surtout, je suis dans une frénésie qui me pousse à en avoir déjà réalisé une demi douzaine, là encore, c'est plutot exceptionnel.

     On a été un peu déçus avec les oeufs brouillés aux épinards et au saumon fumé (faut rajouter de la crème dans les épinards, et mettre moins d'aneth dans les oeufs brouillés j'imagine), mais les tartines de champignons, noix et fromage de chèvre nous ont plu aussi (je vais pas vous donner la recette, comme diraient certains, c'est presque pas une recette: du fromage frais de chèvre, des champignons revenus dans le beurre et des noix-passés aussi dans le beurre- alleezz- du persil dessus, voilà. 

et puis une dernière recette, encore avec des haricots blancs: crostini aux cannellini, ail roti et prosciutto

    D'abord, on fait rotir 3 gousses d'ail, 30 à 40 minutes dans le four, à 220°

     puis (c'est mon moment préféré) on écrase les gousses d'ail dans un bol avec les doigts. 

     On ajoute 800g de haricots cannellini en conserve, 1 poignée de feuilles de sauge, le zeste et le jus d'un citron et 150g de feta. 

     Ecrasez avec un presse purée (oui, bon, là j'ai pas suivi, j'ai fait au mixeur comme d'habitude). Après y'a plein de trucs genre faire frire des feuilles de sauge, griller des tranches de prosciutto, griller du pain tout ça, pis après on fait des crostinis où on assemble tout ça. Mais ça, c'est des trucs que je fais pas, je pose du pain grillé sur la table, le bol de truc -j'ai laissé tomber la friture des feuilles de sauge, les copains ils s'en foutent- pis j'en avais pas- mais y'avait les tranches de prosciutto grillées, ça, faut pas oublier par contre- gros succès, personne a été foutu de reconnaitre ce qu'il y avait dedans, mais avec le jambon grillé, on pourrait leur faire bouffer n'importe quelle purée de navet.

     Ben voilà, c'est pas si compliqué de vous donner des nouvelles, bientot je vous filerai les recettes du régal que j'ai aimées, là encore y'en avait plein, et pareil, je me suis appliquée à en réaliser autant que j'ai pu. Un challenge. Ou une obsession de kibou.

     Allez, le kibou a un menu à préparer pour des copains, ça tombe bien, ça rentre dans ses priorités prioritaires!

     des bises de kibou  

 

 

Posté par lili violette à 17:26 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    Tu me files des complexes à publier autant.

    Bon, je ne connaissais aucun de ces bouquins, je ne dois pas être normal, mais ça me donne l'idée d'écrire les "Recettes pour un homme qui ne travaille pas", un truc où on aurait besoin que d'un ouvre-boîte, d'un décapsuleur, et d'un couteau pour manger avec la pointe, voire tuer le gibier qui passerait à portée du canapé, pour les plus nobles d'entre nous.

    Posté par Patrick Cadour, 26 août 2014 à 14:19
  • Alors si t'essaie de me faire manger de la purée de navets un jour, ça va pas le faire du tout ! Je possède aussi ce dernier ouvrage mais pas de dénoyateur... Et le premier, j'adore les super conseils, il me faudrait une coach de vie comme ça au quotidien pour que j'arrête un peu de me prendre pour un être humain normal. Nous les femmes, on a quand même un peu tendance à se prendre pour l'égal des hommes et ça, c'est pas bon. Merci le Kibou !

    Posté par Stéphanie, 27 août 2014 à 08:02
  • Exactement, les femmes qui veulent être égales aux hommes manquent d'ambition.

    Posté par Patrick Cadour, 27 août 2014 à 23:36
  • Une journee sans vin est une journee sans soleil....il date de quand ton precieux manuel?

    Quant a la sauce brune, c'est surement ce que les anglais appellent brown sauce (evidemment): un melange de puree de tomates, melasse, dates, tamarin, epices, vinaigre et quelquefois des raisins secs et des anchois : http://en.wikipedia.org/wiki/Brown_sauce
    C'est anglais quoi.

    Posté par gracianne, 29 août 2014 à 12:11

Poster un commentaire