les copains du kibou

de la cuisine, des copains, des bières

25 juin 2017

Des aubergines et des lasagnes (ce texte ressemble à "des souris et des hommes" mais ça parle que lasagnes et aubergines)

salut les aminches,

 

dites, je sais pas vous, mais moi, quand je suis au supermarché, j'ai tendance à me faire dépasser par mon double maléfique, l'horrible, le déglingué, le magnifique et terriiible kibou.

Bref, me v'là sortie du magasin avec un bon kilo d'aubergines. Et c'est évidemment arrivée à la maison avec cette provision que je me dis "mais bordel, qu'est ce qui t'a pris kibou, t'es débile, en ce moment tu te nourris que de pain beurre et de fromage, qu'est ce que tu vas bien pouvoir foutre d'une telle quantité de ce légume?"

Et voilà que je me passe en revue les recettes que j'ai dans la tête. Evidemment, bière oblige, j'en ai qu'une qui me revient: les aubergines "imam baïldi" recette que j'adore, mais qui est grasse (ah ah, non, ça on s'en fout, c'est pas un argument), mais surtout qui n'utilise qu'une demie aubergine par personne.

Heureusement, la bière rend débile, mais le gluten et les produits laitiers que je bouffe rattrapent le truc (pain beurre fromage pour ceux qui picolent trop et qui auraient déjà oublié) (oui, même moi j'ai dû me relire pour me rappeler).

Parce que je me suis dit que j'allais les griller dans le four, en tranches pour faire des lasagnes. Seulement, là aussi, j'en aurais une quantité trop importante et après je devrais manger que ça tout un mois (mais oui, ça se garde et ça sera encore bon), étant donné que les copains sont tous repartis en vacances (bon, en taule en fait. Ils ont piqué des cartes d'électeurs pour voter en masse pour des candidats qui avaient des noms qui faisaient des jeux de mots).

Et en plus mon con de four a tendance à les griller trop fort, elles sont pas juteuses mais un peu séches et pas géniales (les copains seraient là ils me diraient que c'est parce que je les oublie dans le four, que ça arriverait pas si je jetais pas des miettes de fromage de chèvre sur les hippies qui font du yoga sous les fenêtres de mon balcon pour passer le temps). 

Me v'là donc en train de me tourner les pouces en réfléchissant (ils me manquent ces cons de copains, me voilà obligée de réfléchir pour m'occuper c'est malin). Et c'est là qu'une inspiration diabolique me vient. Une crème d'aubergine. C'est ça que je vais foutre dans mes lasagnes.

Me voilà donc partie à concocter une purée d'aubergines. Je les coupe en deux, je les mets dans le four sans rien du tout, et je les laisse cuire à four bien chaud, disons 200°. Quand j'ai imaginé que c'était cuit (et surtout quand mon club de bridge a ouvert ses portes- je suis en train de corrompre leurs membres en leur proposant de parier du fric, mais le dites à personne, c'est interdit par la loi de manipuler les gens pour leur soutirer de l'argent, l'eusses tu cru? ben pas moi), je me suis sauvée.

Et quand je suis rentrée, je me suis rendu compte que c'était pas tout à fait cussi cuit que je voulais. Décidément ce con de four est vraiment con. Donc me v'là partie à retirer la chair des aubergines, la couper en petits morceaux, et l'ajouter aux oignons coupés en dés qui étaient alors revenus dans l'huile d'olive (oui, je fais des flashbacks dans cette recette, attention, va falloir tout remettre dans l'ordre chronologique par vous même) (et je donne pas la solution à la fin, vous me connaissez, au bout d'un moment, quand ces recettes me prennent dix fois trop de temps à écrire- on se demande bien pourquoi- je me lasse d'être là et je me casse et vous laisse en plan)

Donc, j'ai laissé cuire ces aubergines avec ail, thym, romarin, persil. Et quand, enfin, ça a eu la gueule que je voulais (non, y'aura pas de photo, débrouillez vous pour imaginer ce que je cherchais comme texture, c'est pas un vrai blog de cuisine, ça, vous savez), eh ben, hop, dans le mixeur. Et j'ai ajouté une petite brique de crème d'amande. Pour que ça ait une vraie tenue crémeuse. 

Bon, pis à la fin, j'ai monté mes lasagnes avec ça (je vais pas vous expliquer la sauce tomate avec la viande hachée, dites?) (bon, vite fait alors, c'est bien parce que canalblog m'envoie régulièrement des messages d'alerte: "attention, votre blog de cuisine a été piraté, y'a jamais de recettes, et pis elles sont pas claires, on voit jamais de liste des ingrédients, c'est le foutoir, on peut jamais rien suivre, et surtout les photos sont dégueulasses et on ne voit aucune ambition en terme de visibilité de votre blog, de nombre de visiteurs. Si ça continue, votre blog sera classé dans la section "animalière" dans la sous catégorie "animaux empaillés moches" et ça sera bien fait" (je vous JURE qu'ils parlent vraiment comme ça les mecs de canalblog, ils sont pas bien les mecs)  

Alors pareil, vite fait, un oignon, de l'ail, des tomates fraiches, concassées en boite et du coulis (oui, les trois), des herbes (thym romarin et sauge), la viande, et un peu de flotte pour rallonger la sauce pour être bien sure d'en avoir assez parce que sinon je suis toujours à court pour finir la dernière couche. Mais évidemment, comme je vous donnerai pas la taille du plat, ni aucune mesure de quoi que ce soit, ça vous dira rien. (Vraiment, ce blog est juste inutile) (et ça se trouve, l'est même NUISIBLE!).

Donc, ça bloubloute un bon moment, et quand c'est prêt, allez, on monte tout le truc: de l'huile d'olive dans le fond du plat, une couche de pâte, de la crème fraîĉĥê liquide (ça, c'est Jamie Oliver qui dit de faire ça, moi je prends aucune responsabilité là dedans) , une couche de sauce tomate, encore de la crème , des pâtes, la fameuse crème d'aubergines, encore des pates et le reste de sauce avec du gruyère-parmesan pour ceux qu'aiment. Et voilà, ta dâââ!

Ce message comporte dix fois trop d'occurence du mot "voilà" ou "v'là", mais franchement, même moi j'ai aucune envie de relire ce charabia pour réécrire ça, alors ça restera tout comme ça. Faignasse le kibou? Définitivement!

Des bises les mecs? Ouais, des bises

Posté par lili violette à 21:59 - Commentaires [5] - Permalien [#]

Commentaires

    Super recette. J'ai remplacé les brocolis par une addiction au schnaps, mes enfants ont a-do-ré !

    Posté par xave, 27 juin 2017 à 22:39
  • oh mais xave, tu traines encore là mec? regarde, y'a personne ici, même moi je traine plus ici, tu t'ennuies dans ta nouvelle vie? bah allez je déconne, donne des nouvelles, me dis pas que tu bois que du schnapps, jte crois pas (a brest, tu trouves pas de super bières locales? mais si!)

    Posté par kibou qui scling, 02 juillet 2017 à 15:26
  • Et la bière, on la met quand dans la recette?.....

    Posté par Babeth De Lille, 02 juillet 2017 à 16:40
  • oh mais babeth, toi aussi tu reviens là? mais qu'est ce qui vous prend, les mecs, ça y est, c'est l'été vous cherchez des recettes pour les barbecues? ben comptez pas sur moi je vous prépare un billet récapitulatif de mon diner de paques (ah ah ah comme si!) bon, alors la bière, ben c'est vrai, j'en ai même pas parlé! merde, le kibou se déglingue VRAIMENT on dirait! alors les bières, disons matin, midi et soir, les bières c'est bon pour tout ce que t'as, les bières, c'est bon pour tout âĝê, les bières c'est délicieux... (si j'avais pas un cours d'haltérophilie je pourrais écrire un billet entier comme ça, mais voilà, j'ai une vie réelle en fait!), bises

    Posté par kibou kibou, 02 juillet 2017 à 16:52
  • Oh ben non, je ne m'ennuie pas. Je n'ai plus le temps de rien, sauf de travailler, d'être amoureux, de m'occuper des chats et de me promener sous la pluie.

    Ah oui, et boire de la bière, effectivement.

    Posté par xave, 12 juillet 2017 à 12:56

Poster un commentaire