les copains du kibou

de la cuisine, des copains, des bières

05 mars 2007

vous aimez les trucs qui ressemblent à des insectes? Ouaip, moi pareil. Avec de la mayo.

IMG_1840

     c'est comme ça si on veut que des bêtes soient bien alignées, faut les cuire.

     Aujourd'hui, les amis, si vous me permettez une telle familiarité, je m'en va vous expliquer comment qu'on cuit des langoustines. Evidemment, ça ne s'adresse qu'à ceux qui osent acheter ces bêtes là VIVANTES! Aaaah, voilà une recette comme je les aime, avec des tripes, et des boyaux. Je rigole, dans les langoustines, on mange tout, on trie rien. Et là, c'est pas des blagues. perso, j'ai pas peur de foutre mes dents en l'air à croquer les pattes de langoustines pour sucer le jus et le peu de chair qu'on y trouve et pis je fais un truc de psychopathe: je mange l'intérieur de leur tête,. Oui, comme alien. J'ouvre la tête et j'y passe un couteau, y'a un genre de crème, ça fait un peu comme l'intérieur de l'araignée. On parle de l'araignée de mer, évidemment, je bouffe des trucs zarbi, mais quand même, ça reste civilisé. Maintenant, tout dépend de quelle civilisation on parle.

     Pour ceux qui s'imaginent la peur de ces bêtes à l'approche de l'eau bouillante, ou les cris qu'elles poussent et qu'on entendrait si on était équipés de traducteurs d'ultrasons, faut pas lire ça, faut les acheter congelées, ou déjà cuites. Evidemment, personne ne vous garantit qu'elles n'ont pas été cuites parce qu'elles commençaient à sentir mauvais. Voilà, y'a des inconvénients à tout, le monde est pourri c'est la faute aux spoutnik.

     Alors, maintenant qu'on a fait semblant de s'intéresser aux sort de ces bêtes, qui n'ont pas d'âme, comme les poules, les bigornaux et les choux- fleur (avec une telle affirmation, je prends le risque de recevoir des milliers de commentaires d'injures. D't'façon, personne ne vient jamais voir ce blog à part mon prof de maths et mon psychiatre qui comprennent pas pourquoi je progresse pas ...), passons aux choses sérieuses, allez zou, mettez de l'eau à bouillir. Beaucoup d'eau. Avec une grosse poignée de sel. Du persil, du laurier. Quand l'eau bout, plongez les langoustines vivantes ("ouh, c'est trop chaud, on veut plus de RRRAAAGH") là dedans, et attendez que ça recommence à bouillir. A partir de là, baissez le feu et enclenchez le chrono pour 2 minutes. Non, cest pas une blague, si c'est plus long c'est trop cuit et si c'est moins... bref, vous êtes assez malin (allez, les algorithmes, à côté, c'est de la blague pour toi, Michel, et quant au complexe d'Oedipe...hein Jeanine...) alors obéissez, et comptez VRAIMENT 2 minutes. (Sinon, après vous direz "ah la la, j'suis nul en langoustines" tout comme moi je dis "ah la la, j'suis nulle en patisserie". Tout ça d'la faute à un esprit aproximatif de "ouaip allez une poignée, ça doit bien faire 156 grammes, là, hein..." ) bref, vous savez qu'il faut respecter des trucs dans la vie. Même moi, généralement sans foi ni loi, je respecte les temps de cuisson et les mesures. Là, j'entends tous les copains de kibou qui rigolent bien et qui comprennent pourquoi on ne mange jamais de petits gâteaux chez moi. Ouaip, la patisserie, c'est bien le seul truc qui ne supporte pas l'à peu près en cuisine. Voilà, c'est malin, ils vont tous me dire d'arrêter de boire.

     Donc, au bout de 2 minutes, égouttez tout ça, sinon, ben, ça va continuer à cuire.

     Ici, je vous avais prévenu, c'est un blog de cuisine basique,( on pourrait même dire "pas terrible"), en tout cas, c'est pas avec mes conseils que vous impressionnerez les ministres. Ici, c'est pour nourrir des copains. En plus, je sais pas les vôtres, mais les miens, ils picolent vachement, alors ils sont trèèès impressionnables. Alors, j'aurais bien aimé flamber les langoustines au cognac, avec une petite sauce à la crème fraîche, mais j'ai jamais trouvé sur le nèèète si elles devaient déjà être pré cuites ou si on devait les flamber vivantes. Ben, ouaip, y'a des sauvages qui font pire que moi, avec la langouste, par exemple, faut la couper en deux VIVANTE. Moi, j'ai été élevée par des gens civilisés. Quoique... bref, c'était une mauvaise piste de reflexion, on s'éloigne du sujet. Ce que je voulais dire, c'est que j'ai mangé ces langoustines avec une mayo.  (t'façon, j'suis aussi fauchée, j'vais pas m'payer une bouteille de cognac...)

     Alors, pour la mayo, on parle d'une vraie, avec des vraies oeufs, et de l'huile et tout ça, battue à la main, comme dans le temps où on n'achetait pas de la mayo sucrée au supermarché. J'vais peut- être briser un mythe, mais en vrai, la mayo, c'est hyper facile à faire. N'importe quel débile mental peut le faire, la preuve. Bon, on peut faire entrer les psychopathes dans cette généralité, comme ça, y'aura pas de jaloux chez mes frêres et soeurs. Le seul secret de ma mère, pour la mayo, c'est le FOUET. Pour elle, c'est la panacée, ça sauve n'importe quel plat, ça guérit des maléfices, ça tue les cafards, c'est l'instrument indispensable à avoir dans sa cuisine. Moi, j'ai retenu plusieurs principes indispensables pour que ça tourne pas: d'abord, faut que le jaune et la moutarde soient très bien mélangés avant de verser la moindre goutte d'huile, pis faut que le jaune d'oeuf, l'huile et la moutarde soit à la même température. faut saler APRES avoir fini la mayo, faut jeter une pincée de sel par dessus votre épaule (veillez à avoir la tête au nord), faut aussi boire le sang frais de la poule qui a pondu l'oeuf Ah, pis, faudrait aussi faire une bonne flambée au milieu de la cuisine (utilisez vos vieux magazines de la blanche porte, me dites pas que ça pourrait servir...), poussez la table au besoin, virez les sceptiques au passage, on les connait, ils vont vous faire chier avec leurs sarcasmes. S'ils insistent, attrapez les, videz les, et saignez les, leur sang fera bien l'affaire pour notre rite, arrachez votre tablier, poussez des rugissements d'animal sauvage qu'aurait la rage, et allez y : mettez dans un bol à bords hauts (ben ouaip, ça éclabousse de l'huile partout), un jaune d'oeuf (on met le blanc dans un petit pot bien fermé au congel pour faire des financiers après. Comptez pas sur moi pour la recette, jsuis nulle en patisserie), avec une cuillère à café de moutarde bref, mélangez bien l'oeuf et la moutarde, battez au fouet, et ajoutez un peu d'huile (y'en a qui la font avec de l'huile d'olive, moi j'aime la simplicité. Ben ouaip, bien sûr, manger des langoustines c'est hyper simple comme plat, y'a pas moins cher, ferme ta gueule kibou, des fois tu dis des conneries.) bref, donc moi je prends de l'huile de tournesol, battez toujours, et pis continuez en versant un filet d'huile et en continuant à battre cette mayo (tiens, prends ça, vilaine mayo) et continuez, et encore et encore, et puis quand on a assez de mayo ou qu'on a mal au poignet, on arrête. Voilà c'est presque prêt. A vous de voir, on peut ajouter du sel, du poivre, et un trait de vinaigre, selon ses goûts. Avec un truc comme ça, vous passez vraiment pour un dieu culinaire. Ouaip, vous êtes joël robuchon. Parfaitement. Donc j'imagine que les langoustines, ça doit être terrible avec du cognac et de la crème fraîche, un jour que j'aurai des thunes à gaspiller, je ferai des essais. Vivement le retour des primes pour les chasseurs de rats.

IMG_1841

T'as perdu ta maman? Viens on va l'appeler au micro.

     et si vos copains vous appellent pour boire un coup dans un bar alors que c'est juste cuit, attendez un peu que ce soit refroidi, et mettez les au congelo dans un sachet, elles seront très bien quand vous les laisserez décongeler à l'air libre, elles auront l'air de sortir de l'eau (quand on rentre dedans elle est chaude mais après...RAAARGH).

     La semaine prochaine, les tripes à la mode de Caen. J'rigole, vous êtes chanceux, j'aime pas ça.

Bisous sanglants du kibou. Nul en...

Posté par lili violette à 16:04 - poissons fruits de mer et autres curiosités marines - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

  • j'adore ton style! pour la mayo, je confirme: c'est facile à faire, mais la meilleure manière de la rater c'est de ne pas bien mélanger la moutarde et le jaune d'oeuf au début...

    Posté par theCook, 05 mars 2007 à 17:19
  • Mmmh...

    Miam des langoustines, j'adooore ça... Je confirme pour la cuisson, c'est comme ça qu'on fait dans la famille côté Papa aussi. Et pour la mayo, c'est vrai que c'est facile à faire, mais le pro c'est Théodore, il te fait de ces mayos ! Un délice... Faut dire qu'il tourne le fouet comme un malade, alors elle est bien ferme. Et nous, on rajoute toujours du vinaigre, c'est vachement moins écoeurant, et puis ça la fait blanchir. (Je trouve ça plus appétissant que quand elle est jaune, je sais pas pourquoi). L'huile de pépins de raisins c'est comme le tournesol, c'est neutre comme goût, alors que l'huile d'olive ça donne un peu d'amertume je trouve. Mais bon faut avouer qu'un tube de mayo du supermarché au frigo c'est bien pratique, au lieu d'en faire à chaque fois qu'on veut manger du chou-fleur ou des frites...
    Ah oui, et moi aussi je mange les têtes et les pattes bien sûr ! Ca me paraît tout à fait normal. C'est plutôt quand les gens les mangent pas que ça fait bizarre.
    Bon je te mets pas un commentaire à chaque article, parce que je sais pas quoi écrire, mais il me plait bien ton blog, il me fait bien marrer...
    Bizzz et à la prochaine ! (Et au fait la recette de l'autre jour c'était méga bon, alors j'espère que tu la mettras sur le blog quand elle sera finie).
    Nadège

    Posté par Nadège, 05 mars 2007 à 19:24
  • moi aussi j'aime bien les insectes bizarres ...mais sans mayo (si je veux entrer cet ete dans le mien )
    c'est vraiment tres amusant de te lire même si on est pietre cuisinier et qu'on aspire surtout à le rester
    a bientot
    tao

    Posté par tao le chat, 08 mars 2007 à 15:26

Poster un commentaire