les copains du kibou

de la cuisine, des copains, des bières

21 juin 2008

de la musique de kibou...

On clique ici si on veut comprendre le lien avec tout ce tas d'inepties que vous allez lire...

Aujourd'hui, on a fait un billet à thème, rien que pour cette chère gracianne et ce cher estèbe (oui, je l'avais oublié dans un premier temps, oui, honnissez moi, de toute façon je passe mon temps à critiquer la blogosphère culinaire, alors ce n'est que justice rendue). J'ai réussi à retrouver une petite chanson que j'aime bien, et qui s'accorde parfaitement avec mes préoccupations culinaires.

Alors rien que pour ça, j'ai bricolé un truc hier, que j'ai vraiment pas l'habitude de cuisiner, vous me connaissez, j'ai dû me forcer. Ouaip, parfaitement, je mériterais une médaille (soyons raisonnable, au moins une petite remise de peine, regardez, les mecs, j'essaie de m'intégrer à une communauté! Et sans la pervertir en plus - ils veulent pas-)

Donc, pour aller bien avec cette jolie chanson d'Agnès Bihl, un petit croustimoelleux au chocolat inventé par les soeurs Scotto. Cherchez pas, y'a pas de farine, c'est rien qu'une belle grosse mousse au chocolat qu'on a fait cuire, et oui, y'a du sucre, plein d'oeufs, plein de beurre et du chocolat. Et c'est tout.

Je vous explique le recette, mais si vous voulez la faire, ce sera plus simple de cliquer sur la fiche recette cachée derrière le mot "croustimoelleux" ci dessus. Ici, je vais faire que vous embrouiller avec mes commentaires, vous me connaissez.

On met le four à préchauffer à 175°, th 6.

D'abord, on fait fondre 300 g de chocolat noir et 150 g de beurre, au micro onde par exemple, les soeurs Scotto, elles sont trois, elles ont fait du ju jitsu quand elles sont petites, c'est pas des petites ondes de rien du tout qui vont leur faire peur. Non mais. Déjà, rien qu'avec ce mélange beurre et chocolat, j'en connais qui sont en train de tourner de l'oeil. Hé hé.

Ensuite, on prend 6 oeufs, oui, tant que ça. On en met deux entiers (mais sans la coquille, on a beau avoir peur de rien, faut pas exagérer quand même) dans un saladier, avec 4 jaunes tout seuls. Les blancs, on les garde plus loin, dans un autre saladier, on les battra en neige plus tard. On mélange tous ces jaunes avec 200 g de sucre  (ah, je vous l'avais dit, hein que c'était une recette EFFRAYANTE).

Comme me le fait remarquer cette chère Nadège, qui perd pas une occasion de m'humilier, faut ajouter les blancs battus en neige maintenant. Sinon, bah, ça fera pas vraiment une mousse. Bien sûr.

Et hop, dans le four 35 minutes. Quand c'est cuit, on le mange à la petite cuillère, directement dans le plat. N'essayez pas de le démouler pour le mettre sur un beau plat pour faire de belles photo pour votre blog, au milieu, il est encore presque liquide, ça se casse la gueule et ça tombe par terre. Soyez raisonnable, obéissez à ceux qui détiennent le savoir et l'expérience (MOI, LE GRAND KIBOU DU COSMOS, si vous n'aviez pas compris). Ce gateau est très bon, croyez moi. (oui, cette phrase fait un peu pâle, mais c'est parce que vous n'avez jamais vu une bande de copains enragés qui dévorent un gateau au chocolat à même le sol...)


IMG_3666

Et voilà le travail!

Des bises à tous (et en plus, on peut manger la pâte crue, y'a pas la farine difficile à digérer!)

Amusez vous bien ce soir (moi j'aime pas la musique, j'aime pas les fêtes, j'aime pas les gens. J'aime que les disques qu'on entend dans les supermarchés)

Posté par lili violette à 10:01 - Commentaires [13] - Permalien [#]

Commentaires

  • Quelles chouettes paroles !

    Posté par Anaik, 21 juin 2008 à 10:56
  • Excellente la chanson ! Bon, pour le gâteau indémoulable on verra une autre fois, faut que je surveille ma ligne... ! hi hi
    Bizz

    Posté par Béné, 21 juin 2008 à 12:17
  • Ouais vive le gras et les bajoues!

    Ton gâteau, on le mangerait sans les mains!

    (cela dit, le gâteau à la mousse des scotto sisters me semble petit train, j'ai une recette pire que ça, vraiment très grand train, je te le dédicacerai pour la Noël)

    Posté par Grand Chef, 21 juin 2008 à 14:07
  • Si ya pas d'farine, alors j'achète. Tout ce qui a de la farine, ça fait grossir, on le sait bien! Magnifique billet... merci!

    Posté par Gato Azul, 21 juin 2008 à 14:20
  • irésistible ! gâteau et chanson !

    Posté par irisa, 21 juin 2008 à 15:04
  • Ben moi je change de pantalon avant de les faire craquer comme ça je peux continuer à manger la tarte au loukoums !
    Vive la bonne crème fraîche entière et le gâteau au chocolat à la louche ....

    Posté par bloga2, 21 juin 2008 à 17:35
  • Un gâââteauuu !

    Bouahaha, t'es nulle, effectivement c'est pas ton truc les desserts... T'as oublié de dire qu'il fallait rajouter les blancs en neige. Nan mais comment tu veux qu'on suive après, hein ? Faut qu'on devine, c'est ça ? Faut pas surestimer tes lecteurs, hein.
    Meuh nan, j't'embête, il a l'air achtement délicieux ce croustimoelleux. On en mangerait presque...

    Posté par Nadège, 22 juin 2008 à 01:47
  • Merci! Tu m'as fait plaisir, c'est reussi. L'accord parfait

    Posté par Gracianne, 23 juin 2008 à 08:28
  • La grande Kibou cosmique a oublié de citer Mèzigue au rang des initiateurs du Groove fraternel et gourmand.
    Pas grave. Personne ne m'aime.
    (J'engloutirais bien ce machin au choc)

    Posté par Estèbe, 23 juin 2008 à 17:07
  • C'est vrai que ton livre de chevet c'est le KAMASUTRA ?
    http://artflore.canalblog.com/archives/2008/06/28/9740215.html (lire la fin de l'article)

    Posté par bloga2, 28 juin 2008 à 15:31
  • La vache, ce que ça a l'air bon!
    Cath

    Posté par lacath, 03 juillet 2008 à 20:16
  • merci pour la recettte à faire.

    Posté par touria, 01 août 2008 à 20:05
  • trop bon!

    merci pour la recette

    Posté par restaurant paris, 04 août 2008 à 21:09

Poster un commentaire