les copains du kibou

de la cuisine, des copains, des bières

12 juillet 2008

Du poisson, une croûte. Et on mange les arêtes sans pigner s'il vous plaît!

IMG_3669
Où qu'il est le poisson à sa maman?

    Encore du poisson? oui, et les copains ne se plaignent même plus, on dirait presque qu'ils ont appris à manger les arêtes sans se plaindre. Ou alors, à force de vivre en ville, ils ont muté et leurs sucs gastriques sont devenus nettement plus efficaces. Ce qui est nettement plus intéressant pour tous mes petits amis chimistes (et rentable pour moi, vous pouvez pas imaginer combien ces gars là cherchent de trucs toxiques qu'ils ne sont pas obligés de déclarer)

    Bon, j'avais un mignon petit poisson qui trainait par là (chez nous, faut pas croire, les eaux ne sont pas plus polluées qu'ailleurs, on peut même élever de petites dorades dans le canal. Evidemment, c'est du boulot, faut prévoir les filets anti- rats, (sauf si on aime le rat au court bouillon) (une recette la semaine prochaine...), faut aussi avoir une organisation pas possible pour les nourrir avec des granulés pour bétail fabriqués naturellement et artisanalement par des copains à moi dans une cave, pis éviter les gars de l'AFSSA qui passent leur temps à me créer des ennuis, et à s'imaginer que je fais des trucs dangereux. Je vous dis, à tous mes lecteurs de moins de douze ans, ne faites jamais sauter un entrepôt de viande avariée au bec bunsen, après, ça vous suit, dans tous les rapports de police, et même dans votre dossier scolaire. C'est un scandale, mais bon, personne n'a l'air de s'en inquiéter, et surtout pas les medias, tout ça, c'est complot et compagnie.

    Bref, quand votre dorade a passé toute son enfance dans les rivières familiales et qu'elle pèse ses treize kilos, il est temps de penser à la cuisiner, parce que c'est pas tout ça, mais après, elle risque de muer, et alors les voisins ils aiment bien quand les dorades font des reprises des petits chanteurs à la croix de bois, mais allez, comprendre, ils détestent quand ces chers ados se mettent à imiter eminem. Donc, on va la manger (de toute façon, à cet âge là, c'est rien que des ados, les ados, ça sent mauvais, ça répond, c'est inutile, voire nuisible, allons y franchement avec l'huile d'olive)

    D'abord, on  va couper des petits légumes d'été en petits morceaux, par exemple: des courgettes, une aubergine, quelques petites tomates, un poivron, un oignon en rondelles, quelques gousses d'ail, on arrose tout ça généreusement d'huile d'olive, et on enfourne au four assez chaud.

    Et pendant ce temps là, on va mélanger de la chapelure (des biscottes mixées, ça marche très bien), avec de l'huile d'olive, du thym, de l'ail écrasé et du sel, du poivre. Quand ça colle un peu, ça commence à être pas mal, on pourra l'appliquer à la main pour que ça tienne sur le poisson. Je me dis même que certains petits explorateurs intrépides pourraient essayer d'ajouter à ce mélange du jus de citron et des épices, ça devrait pas gâcher à mon avis...

    Quand les légumes vous semblent pratiquement cuits (voyez, je reste prudente, vous les connaissez aussi bien que moi, des fois, les légumes, 'sont assez sournois... mais je ne vous en dis pas plus, ça pourrait vous dégouter). (Mais quand même: ils ont bien pourri- coulé dans votre frigo aussi un jour, ne me dites pas qu'il n'y a qu'à moi que ça arrive ces blagues là?), bref, quand ils sont presque cuits, vous les poussez un peu, qu'ils fassent de la place à leur nouveau voisin ('z'ont pas le choix, rappelez leur que tant que c'est VOUS le propriétaire du plat et qu'ils payent pas les impôts fonciers, vous pouvez leur imposer le voisin que VOUS voulez), posez donc la dorade (vidée- écaillée- lavée- séchée- salée dedans dehors, bien sûr) au milieu des légumes, posez la pâte à la chapelure dessus, appuyez bien pour que ça prenne la forme du poisson (sinon, les copains se sentiront bernés, et ça, c'est bon pour personne, surtout à cette période, quand la France reçoit des invités prestigieux, on a l'air de clowns après).  S'il reste de cette pâte (et si vous voulez suivre mon conseil, faites en PLEIN), vous l'éparpillez sur les légumes, ça ira très bien... Et puis ensuite, rien de plus simple pour terminer tout ça, faites tout comme c'est écrit dans les livres qui se terminent bien,  "allez, hop, au four, jusqu'à ce que tout le monde soit cuit". (Si vous ne reconnaissez pas cette fin, c'est que vous avez été bercé d'illusions romanesques voire féériques dans votre enfance, nous, c'est le vidal qui nous a appris à vivre, on est devenus des gens sensés et ADAPTéS à notre monde cruel, et c'est pas rien. Vous verrez quand les aliens prendront enfin le pouvoir, moi je saurai guérir mes plaies toute seule. Ah ah, on rigolera bien).

    Bref, voilà encore une petite recette qui plaira aux petits comme aux grands, surtout s'ils aiment manger des arêtes. Miam.


IMG_3670

    Encore des bises? Ouaip, encore des bises (je viens d'en recevoir un stock, profitez en, roulez vous dedans, aaaalleeeezzz!)

Posté par lili violette à 11:22 - Commentaires [8] - Permalien [#]

Commentaires

  • Les arêtes, je te les alisse... j'aime que le poisson en filets, surgelés si possible! C'est que je suis une délicate, moi, na!
    Par contre, si t'as des bises en trop, j'en pique une.

    Posté par mamina, 12 juillet 2008 à 13:50
  • J'ai eu un moment de panique, j'ai cru être daltonienne. Mais ou il est ce foutu poisson ? Encore un coup du Kibou qui veut nous faire prendre des vessies pour des lanternes .... Finalement j'ai téléchargé un programme pointu de traitement de l'image et j'ai fini par apercevoir
    la queue de la bête !!!!!
    Ce programme m'a également permis d'apprécier la parfaite cuisson de la protagoniste et de ses copains les légumes qui, s'ils continuent à ne pas payer leurs impôts fonciers, vont finir par se retrouver fichés eux aussi (ils rentrent dans le cadre ils ont forcément moins de douze ans ! ). Pour une fois que tu nous bise j'accepte avec dévotion.

    Posté par bloga2, 12 juillet 2008 à 15:32
  • J'adore ton élevage de dorade, tout autant tes petits chanteurs à la gueules de bois qui digèrent les arêtes!

    Posté par Patrick CdM, 13 juillet 2008 à 23:53
  • silence, ça pousse

    Et depuis quand ça pousse dans les rivières, les dorades ????????????????
    Ca a quand même l'air bon, ton machin ......

    Posté par pauline, 28 juillet 2008 à 00:13
  • aaah, pauline, c'est un grand mystère, me demande pas à moi comment ces bêtes là arrivent à grandir ici, peut être que patrick saurait t'expliquer il sait tout sur les effets qu'ont la pollution ou les effets des hormones sur l'évolution des bébés dorades... il sait tout patrick!

    Posté par lili violette, 28 juillet 2008 à 17:55
  • nan, 13 kg la dorade? Elles devait etre transgenique, au moins.

    Posté par Gracianne, 04 août 2008 à 15:32
  • l'eau a la bouche

    je decouvre ce blogue,ce plat a l air trop bon

    Posté par restaurant paris, 04 août 2008 à 21:04
  • bon je ne voudrais pas être gore mais ta photo ne donne pas envie d'y goûter, nom d'un chat !
    et je ne dirai pas à quoi elle me fait penser )
    c'est sympa d'e^tre passée en plus cela faisait qq temps que je voulais te rendre une petite visite mais j'avoue que je néglige un peu le net par ces temps de canicule..
    tao sevit sur 2sites:
    darkcapitaine.net (photos serieuses, citations et tout et tout)
    et depuis 15j
    taolechat.net (photos détournées etc)

    Posté par taolechat, 08 août 2008 à 20:02

Poster un commentaire