les copains du kibou

de la cuisine, des copains, des bières

04 juillet 2007

un bourguignon. Non, pas un gars de Bourgogne. Boaf, après tout, prenez ce que vous voulez...

IMG_2230
Venez les gars, on se casse!

    Aujourd'hui, je pensais vous parler de ma dernière soirée avec mes copains, mais quelque chose me dit que les histoires de sac à dos rempli de... bref, j'ai plutôt pensé vous filer une recette, même si tout le monde sait faire un boeuf bourguignon, je fais ce que je veux, de toute façon, c'est rien qu'un prétexte pour écrire n'importe quoi, vous le savez bien...

    Je sais très bien qu'on est en été, qu'il fait beau, tout ça, mais moi, rien (je vais le réécrire, pour être sûre que vous compreniez bien: RIEN RIEN RIEN) ne pourra m'empêcher de manger de la fondue savoyarde alors qu'on revient de la plage, ou du gratin dauphinois sous les parasols. Celui qui veut m'empêcher de faire un truc, c'est pas demain la veille qu'il sera né, alors celui qui fait le temps, (déjà que je veux pas dire, mais il fait quand même rien qu'à s'y prendre comme un manche), alors c'est pas lui qui va commander ce qu'il y aura dans MON assiette. Même mes chats je leur laisse pas les bouts de gras, et je me force à manger les croûtes de camenmbert pour pas les donner à mes copains, alors c'est pas un petit 46° à l'ombre qui va me dire ce que je dois cuisiner. Non mais).

    Evidemment, ce n'est pas la recette traditionnelle du boeuf bourguignon (allez voir par là pour ça), et j'ai suivi que la moitié des instructions. ça devait arriver, c'est toujours pareil, je commence sagement ("acheter du boeuf"), et soudain, c'est le chaos, y'a plus moyen de lire la recette (où elle est d'ailleurs? Rah saloperies d'objets, c'est que des comploteurs!), je fais tout à la sauvage, j'oublie l'étape de la marinade (pourtant j'adore ça, allez savoir pourquoi, cette viande crue qui attend, sagement, ça me donne des frissons, je me dis que le système scolaire devrait s'en inspirer).

    Puis faut dire qu'en fait, je fais comme tout le monde, je cuisine un truc, et après seulement, je fais mes recherches pour voir si les autres avaient réfléchi à la cuisson, aux étapes à respecter, tout ça... En général, c'est là que je me rends compte que les autres sont particulièrement malins, qu'ils ont résolu plein de problèmes auxquels je n'avais JAMAIS songé, et que je me suis encore fait avoir par mes hormones (oui, je sais pas vous, moi elles me font faire n'importe quoi : c'est pas la nervosité, l'irritabilité, ou la sensibilité, non, c'est plutôt un truc qui me fait brusquement voler des coquetiers, ou dessiner des moustaches sur les photos des livres de Cyril Lignac... Ne me maudissez pas, je vous rappelle que je suis une victime !)

    Peut- êre que vous voulez quand même savoir comment faire ce petit bourguignon. Je sais que les trois quarts de mes lecteurs aimeraient plutôt que je leur explique des trucs sur "intestins pourris", "cochon d'inde préhistorique" ou sur comment "fabriquer soi- même débroussailleuse". Mais comme on est un blog sérieux (ben tiens!), on va plutôt vous conseiller de mettre des lardons fumés dans une grande cocotte minute (mon outil préféré), puis les cubes de viande (quand le gras des lardons a une hauteur d'une bonne dizaine de centimètres). On laisse dorer, puis, on coupe des oignons, des carottes (des carottes! Pff! N'importe quoi d'un point de vue traditionnel), on prépare une gousse d'ail, et on jette tous ces légumes quand  la viande est grillée de tous les côtés (daaannns la cocotte, les légumes, pas dans la poubelle, bien sûûûr, combien de fois faudra t- il le dire?) On saupoudre de farine, attention, ça va demander qu'à accrocher, faut bien remuer. Et puis, quand vous en avez marre de lutter contre cette farine diabolique, il faut verser du vin par là dessus, et donc, utilisez le vin de la marinade si vous vous y prenez comme il faut, pas comme des qui vivent sans plan de table ou sans réservation au resto (profitez du vin pour gratter là où ça a QUAND MEME accroché, puisqu'on dirait que ça n'a rien de mieux à foutre) et recouvrez d'eau. Sel poivre, bouquet garni. On ferme la cocotte minute, on laisse cuire pendant longtemps, et on garde jusqu'au lendemain, parce que réchauffé, c'est meilleur. Et ça tombe bien, parce qu'on avait oublié les champignons, on les met donc, et voilà, quand ça a encore cuit tout doux, une heure ou deux, on peut manger, c'est l'idéal cette viande, quand on a un dentier.

    C'est super pratique pour un lundi soir, on a le temps le dimanche, alors qu'on cuve (allez savoir pourquoi le samedi soir, c'est le soir de toutes les soirées de folie où on se retrouve juste pour le plaisir de s'engueuler un peu et de se raconter les blagues qu'on a apprises au travail pendant la semaine. On appelle ça le partage des savoirs), de faire mijoter ça en regardant les séries pourries en trouvant quand même que le scénario est bien ficelé (vive la bière) ou que Drucker est chaque jour plus séduisant (vive le vin) ou Lepers spirituel (vive la vodka), et on peut le manger le lundi soir, quand on revient de notre journée épuisante de boulot/ cours de ping pong/ club de porte-clefs/ réunion de jeteurs de mauvais sorts... Généralement, moi, le lundi soir, j'ai faim quand je rentre de toutes mes activités, après ma formation de boucher- carreleur, et faut pas s'amuser à me raconter sa journée, même si "cette garce de chef m'a dit que je ferais mieux de faire mon travail au lieu de ricaner avec les moutons sous le bureau, tu te rends compte", et même si "non mais j'le crois pas, je sais bien que c'était une contrefaçon, mais quand même, ce crétin de chat aurait pu vomir à côté, pas DEDANS!", alors juste se poser sur le canapé en écoutant la cocotte chuinter doucement, croyez- moi, ça relaxe.

Pis avec ça vous pouvez faire des patates à l'eau, ou même des pâtes, moi j'aime bien (mais d't'façon, vous le savez, n'est ce pas, que je ne PEUX PAS vraiment voir ce que vous faites chez vous? )

Enfin qui sait? Ah ah ah. signé: "The develish Kibou".

Posté par lili violette à 13:00 - pour les carnivores, et les loups garou - Commentaires [9] - Permalien [#]

Commentaires

    Mmmhhh, ça donne envie avec ce temps de chien qu'on a en ce moment!

    Posté par Rosa, 04 juillet 2007 à 14:18
  • Bon ok...trop naze (trop saoûle ?) pour tout lire, je reviendrai vite...mais je m'en suis tenue au premier paragragraphe (rooh...celle-là j'la laisse elle est trop bien !) et je me dois d'ajouter mon dicton favori (ben oui il est de moi !) : "pas facile de manger des fruits de mer frais à la montagne mais trop facile de manger de la raclette partout"....Bon c'était une théorie dans ce genre là mais là j'arrive pas à la remettre à l'endroit, je pense que t'auras compris le fond de ma pensée puisque c'est la même que la tienne....
    ps: tu vois ! je t'avais dit que j'reviendrai hanter tes nuits....

    Posté par ringo churros, 05 juillet 2007 à 00:59
  • Et elles sont où les PROPORTIONS? comment on fait quand on est arabe et qu'on a jamais vu comment c'est du bourguignon? hein?

    Posté par Grand Chef, 05 juillet 2007 à 12:07
  • bon, rien que pour grand chef, ce sale maniaque, 800g de boeuf, 100g de lard de poitrine non fumée (j'ai mis une barquette de lardons fumés, Françoise Bernard ne dirigera pas ma vie non plus...), 50g de margarine (aaarrrgh, du beurre, du beurre, rien que du beurre), environ 2/3 de litre de vin rouge, 2 oignons, 1 gousse d'ail, 1 cuillérée à soupe de farine, 250g de champignons de Paris, et 3 carottes. Voilà, faut croire que j'ai rien de mieux à foutre que de recopier Françoise Bernard, alors que j'ai mis un lien vers la recette traditionnelle. C'est toujours pareil, je perds tous mes moyens quand je reçois un commentaire surtout que la churros a aussi fait des siennes...

    Posté par lili violette, 05 juillet 2007 à 12:37
  • oui mais c'est pas facile de trouver un touriste bourguignon vers chez moi , tu crois que je pourrais debiter un autochtone ou un touriste allemand ? la viande ne doit pas avoir le meme gout

    Posté par darkcapitaine, 06 juillet 2007 à 09:32
  • peu importe, Tao, d'autant que la viande allemande doit être imbibée de bière, évidemment, ça ne fait plus un bourguignon mais un genre de carbonnades, mais c'est pas mal aussi!

    Posté par lili violette, 06 juillet 2007 à 15:45
  • Comment ça pas de saison ?

    Moi je trouve que ce plat est tout à fait approprié compte-tenu de la météo ! Vive l'hiver toute l'année qui nous donne le droit de manger des fondues savoyardes ! Enfinb une excuse pourrie qu'on a le droit de donner sans arrière pensée ! Vive le graaaaaaaaaaaaaas !
    Ouarf ouarf ouarf
    je cours me jeter sur du chocolat et commander une énoooooorme pizza savoyarde pour compenser les courses d'été (composer essentiellement de petits légumes et de quoi faire des salades) ARGH
    Ta ptite soeur qui pense avoir des neuronnes vraiment crâmé depuis que tu lui as fait croire que de crâmer un morceau de sucre à l'allumette ça faisait du caramel blurp (et de me l'avoir fait goûter traitresse)

    Posté par pitite marouine, 07 juillet 2007 à 19:48
  • En tout cas, ce qui est sûr, c'est que le bourguignon, c'est bon!

    Posté par Sonia, 10 juillet 2007 à 15:42
  • Re-coucou,
    Je n'ai pas encore lu tous les posts, mais vraiment je me régale... J'suis morte de rire !
    BRAVO ! (je vais revenir souvent)

    Posté par LN, 17 août 2007 à 13:43

Poster un commentaire